Partager cette page: 

  • Les voitures, camionnettes, camions et bus seront équipés de dispositifs de sécurité avancés 
  • Les cyclistes et les piétons seront mieux protégés 
  • 25 300 morts et 135 000 blessés graves sur les routes de l’UE en 2017 

Des dispositifs de sécurité comme l’adaptation intelligente de la vitesse et le système de freinage d’urgence devront équiper les nouveaux véhicules à compter de mai 2022.

Après la conclusion de l’accord avec la présidence roumaine du Conseil lundi soir, la rapporteure du Parlement, Róża Thun (PPE, PL), a déclaré: ‘‘Cette législation et les nouveaux équipements obligatoires vont permettre de sauver des milliers de vies dans les années à venir. Notre priorité a toujours été la sécurité des usagers de la route, notamment des plus vulnérables. Ce règlement traite au sens le plus direct de la vie et de la mort. Il introduit des dispositifs avancés permettant d’aider les conducteurs, et pas seulement de les informer.’’


Des véhicules mieux équipés pour prévenir les accidents


Les nouvelles règles requerront d’équiper les nouveaux véhicules d’une trentaine de dispositifs. La majorité des technologies deviendront obligatoires à compter de mai 2022 pour les nouveaux modèles et à compter de mai 2024 pour les modèles existants*.


Le système d’adaptation intelligente de la vitesse pourrait réduire le nombre de décès sur les routes de l’UE de 20%. ‘‘Ce système fournira au conducteur des informations basées sur les cartes et les panneaux de signalisation lorsque la vitesse autorisée sera dépassée. Nous n'introduisons pas de limitateur de vitesse, mais un système intelligent qui avertira le conducteur lorsqu'il est en excès de vitesse. Non seulement cela garantira davantage de sécurité pour les usagers de la route, mais le conducteur évitera aussi les verbalisations pour excès de vitesse’’, a déclaré Mme Thun.


Les autres dispositifs avancés sauvant des vies qui équiperont les nouveaux véhicules incluent: le freinage automatique d’urgence, la reconnaissance avancée de distraction du conducteur, le système de maintien de trajectoire, la détection en marche arrière, la facilitation de l’installation d’un éthylomètre antidémarrage et le signal de freinage d’urgence.


À la demande du Parlement, tous les véhicules seront équipés d’enregistreurs de données d’événements qui enregistreront les données critiques relatives aux accidents quelques secondes avant qu’ils ne se produisent. Ils fourniront des informations cruciales pour l’analyse et la réduction des accidents.


Les camions et les bus plus sûrs pour les cyclistes et les piétons


Les camions et les bus devront être conçus et construits de façon à ce que les usagers de la route les plus vulnérables, comme les cyclistes ou les piétons, soient plus visibles du conducteur (‘‘vision directe’’). Tous les grands véhicules seront également équipés de dispositifs avancés, comme l’avertisseur de collision avec un piéton ou un cycliste ou le système d’information concernant les angles morts. La technologie relative à la vision directe devrait être appliquée aux nouveaux modèles à compter de novembre 2025 et aux modèles existants à compter de novembre 2028 *.

Prochaines étapes


L’accord provisoire doit encore être confirmé par les ambassadeurs des États membres (Coreper) et par la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs, le 2 avril. Le texte sera alors mis aux voix du Parlement dans son ensemble et soumis au Conseil des ministres de l’UE pour approbation finale.


*NB: dates indicatives qui dépendent de la date à laquelle le règlement sera présenté au Parlement (session plénière) et au Conseil pour approbation finale.