Opposition démocratique au Venezuela - 2017, Venezuela

Opposition démocratique au Venezuela: l’Assemblée nationale (Julio Borges) et tous les prisonniers politiques dont les noms ont été communiqués par le Foro Penal Venezolano, représentés par Leopoldo López, Antonio Ledezma, Daniel Ceballos, Yon Goicoechea, Lorent Saleh, Alfredo Ramos et Andrea González

Opposition démocratique au Venezuela, lauréate 2017 du prix Sakharov pour la liberté de l'esprit

© EU 2017 - EP/AP Images / Ariana Cubillos

Le prix Sakharov 2017 est décerné à l'opposition démocratique au Venezuela, qui regroupe l'Assemblée nationale (représentée par Julio Borges) et tous les prisonniers politiques dont la liste a été établie par l'ONG Foro Penal Venezolano (Forum pénal vénézuélien), représentés par Leopoldo López, Antonio Ledezma, Daniel Ceballos, Yon Goicoechea, Lorent Saleh, Alfredo Ramos et Andrea González.

Le Venezuela connaît une crise politique depuis de nombreuses années. Le parti au pouvoir ne cesse de restreindre l'état de droit et l'ordre constitutionnel, et, en mars 2017, la Cour suprême prive l'Assemblée nationale démocratiquement élue de son pouvoir législatif. Julio Borges, président de l'Assemblée nationale, résume la situation au Venezuela en ces termes: «Ce n'est pas seulement une confrontation politique qui se joue au Venezuela. C'est une confrontation vitale, existentielle, fondée sur des valeurs.»

Dans un contexte d'hyperinflation, de désordres et de troubles, qui dure depuis une décennie, le gouvernement vénézuélien persécute, poursuit et incarcère des centaines d'opposants politiques. L'identité et le statut des prisonniers politiques sont recensés par le Foro Penal Venezolano, une organisation vénézuélienne de premier plan en matière de défense des droits de l'homme, qui fournit une aide juridique gratuite à ceux qui ont de faibles ressources financières et qui sont présumés victimes de détention arbitraire, de torture ou de brutalités pendant des manifestations.

Plusieurs dirigeants de l'opposition comme Leopoldo López, Antonio Ledezma, Daniel Ceballos, Yon Goicoechea, Lorent Saleh, Alfredo Ramos et Andrea González ont été incarcérés par les autorités vénézuéliennes. Si certains ont été temporairement libérés en 2018, de nombreux opposants restent assignés à résidence ou emprisonnés, dans des conditions parfois dures, voire inhumaines. Après plus de trois années de détention, Leopoldo López est assigné à résidence en juillet 2017 et interdit de participer à la vie politique. Antonio Ledezma, autre figure de l'opposition et ancien maire de Caracas, est assigné à résidence en 2015, mais parvient à fuir le pays en novembre 2017. Alfredo Ramos, ancien maire d'Iribarren, et Daniel Ceballos, ancien maire de San Cristobal, subissent pour leur part de longues périodes de détention avant d'être libérés.

Après les élections présidentielles de mai 2018, boycottées par l'opposition et dont les résultats n'ont pas été reconnus par la plupart des acteurs internationaux, dont le Parlement européen, le gouvernement du Venezuela tente de restaurer son image en libérant certains prisonniers politiques. En revanche, le dirigeant étudiant et militant pour la démocratie Lorent Saleh reste détenu au secret dans la prison d'Heliocoïde à Caracas, malgré la détérioration de son état de santé.

Le prix Sakharov salue le courage et les efforts soutenus des membres de l'opposition démocratique au Venezuela pour construire un avenir de paix et de prospérité dans leur pays.

Nadia Mourad et Lamiya Aji Bachar – 2016, Irak

Raïf Badawi – 2015, Arabie Saoudite

Denis Mukwege – 2014, République démocratique du Congo

Malala Yousafzaï – 2013, Pakistan

Nasrin Sotoudeh – 2012, Iran

Jafar Panahi – 2012, Iran

Mohamed Bouazizi – 2011, Printemps arabe, Tunisie

Ali Ferzat – 2011, Printemps arabe, Syrie

Asmaa Mahfouz – 2011, Printemps arabe, Égypte

Ahmed El Senussi – 2011, Printemps arabe, Libye

Razan Zaitouneh – 2011, Printemps arabe, Syrie

Guillermo Fariñas – 2010, Cuba

Autres lauréats