Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
6 juillet 2017
E-003508/2017
Réponse donnée par M. Mimica au nom de la Commission

Le projet a été financé dans le cadre de l'initiative «Les acteurs non étatiques et les autorités locales dans le développement» sur une durée de 36 mois. Son objectif était de renforcer les capacités des organisations de la société civile chinoise et leur rôle dans la prestation de services sociaux, en partenariat avec les autorités locales. Grâce à cette initiative, l'UE cherche à contribuer au développement d'organisations de la société civile en Chine pouvant fonctionner en tant qu'acteurs distincts de gouvernement et à promouvoir une société inclusive et équitable en Chine pour les personnes atteintes de troubles de la santé mentale, en accord avec les objectifs globaux du programme thématique.

1. Grâce à ce projet, dix centres de santé mentale locaux ont été ouverts par les autorités locales en partenariat avec les organisations de la société civile chinoise. Ces centres ont permis de fournir une assistance à 3 874 personnes atteintes de troubles de la santé mentale dans quatre districts chinois (Ha'rbin, Changchun, Yanqing et Tongling).2. Une étude effectuée en 2012 a estimé que 173 millions de personnes souffraient de troubles mentaux dans l'ensemble de la Chine, 4,3 millions d'entre elles étant gravement atteintes(1). Ces personnes sont confrontées aux carences d'un système psychiatrique en sous-effectif (moins de 2 psychiatres pour 100 000 habitants)(2) et font l'objet d'une stigmatisation sociale. Le gouvernement chinois a approuvé la première loi nationale sur la santé mentale en mai 2013, puis le programme de travail national sur la santé mentale (2015-2020). Ce nouveau cadre juridique a offert à la société civile chinoise la possibilité de contribuer aux politiques sociales et fourni à l'UE une occasion d'appuyer le processus au moyen de ce projet.

(1)The Lancet, «Mental Health in China: Challenges and progress», 2012. (http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736%2811 %2960893-3/fulltext)
(2)OMS, «Mental Health Atlas, Country profile for China» (Atlas de la santé mondiale, profil par pays pour la Chine), 2014. http://www.who.int/mental_health/evidence/atlas/mental_health_atlas_2014/fr/

Dernière mise à jour: 10 juillet 2017Avis juridique