Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Communiqué de presse
 

ERASMUS+ : des bourses pour les étudiants, les apprentis ou les bénévoles

Education / Jeunesse / Sport - 05-11-2013 - 13:22
Commission : Culture et éducation
Partager
Le nouveau programme Erasmus + permettra à 5 millions de jeunes d'étudier, de se former et participer à des activités de bénévolat à l'étranger ©Belga/DPA/J.Woitas

Belga/DPA/J.Woitas

Avec un budget de plus de 14 milliards d'euros pour les sept années à venir, le programme d'éducation Erasmus + permettra à plus de 5 millions de jeunes d'étudier, de se former et de participer à des activités de bénévolat y compris dans le sport, à l'étranger. Il financera également des bourses pour les étudiants non-universitaires et des prêts à des conditions favorables pour les étudiants en master. Il devrait assurer un paiement accéléré.

"Nous avons un regroupement très utile de programmes, auparavant séparés, mais qui maintient toutefois les caractéristiques de chacun. Nous avons obtenus des résultats très satisfaisants pendant les négociations et j'espère que ce programme aura autant de succès que par le passé", a déclaré Doris Pack, (PPE, DE) rapporteur du Parlement européen sur ce programme.


Erasmus+ encourage la mobilité des jeunes de 13 à 30 ans pour apprendre, étudier et acquérir des compétences et aptitudes professionnelles dans un autre pays que leur pays d'origine. Il réunit les sous-programmes actuels du secteur de l'éducation, de la formation et de la jeunesse- Comenius, Erasmus, Erasmus Mundus, Leonardo da Vinci (formation professionnelle) et Grundtvig - et introduit pour la première fois un volet sport. Les sous-programmes actuels gardent leurs labels bien connus du public.


Les échanges d'animateurs d'associations de jeunesse et les activités de bénévolat pourront également bénéficier des financements ERASMUS+.


La mobilité transfrontalière des jeunes et des bénévoles dans le domaine du sport est également financée, notamment les activités pouvant contribuer à combattre la violence, la discrimination ou le dopage. Des manifestations sportives à but non lucratif et impliquant plusieurs pays pourraient aussi bénéficier des fonds européens.


Un mécanisme de garantie pour les prêts aux étudiants en master


Par l'intermédiaire du programme Erasmus+, l'Union européenne se portera garante pour des prêts allant jusqu'à 12 000 euros (sur un an) ou 18 000 euros (sur deux ans) à des étudiants qui veulent poursuivre leurs études de deuxième cycle dans un autre pays. En aucun cas, ce nouveau mécanisme ne devrait remplacer les systèmes de bourses ou de prêts existants ou pouvant être créés au niveau national, ont souligné les députés.


Des financements mieux adaptés aux besoins des étudiants


Le texte adopté par les députés prévoit que le niveau des bourses soit adapté au coût de la vie dans le pays d'accueil et que les Etats membres appliquent une exonération de toute taxe ou prélèvement social.


Une gestion unitaire du programme devrait également permettre une accélération des paiements de bourses pour les bénéficiaires.


Le programme entrera en vigueur le 1 janvier 2014, si la plénière donne son feu vert lors d'un vote final prévu en novembre et si le texte est approuvé par le Conseil. Il sera applicable dès le 1er janvier 2014.


 
REF.: 20131104IPR23606