Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
30 mai 2012
E-005427/2012
Question avec demande de réponse écrite
à la Commission
Article 117 du règlement
Gaston Franco (PPE)

 Objet: Rôle de l'Union européenne dans la Plateforme internationale sur la biodiversité et les services écosystémiques
 Réponse(s) 

La Plateforme internationale sur la Biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) a été officiellement créée le 21 avril 2012 à Panama City. Elle a pour objectif de placer la préservation de la biodiversité et des écosystèmes au même rang des préoccupations des scientifiques et des gouvernements que la lutte contre le changement climatique. IPBES se présente d'ailleurs comme le pendant du GIEC (le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) pour la biodiversité.

Il semble aujourd'hui impératif de travailler sur les connaissances en matière de biodiversité car les données fiables manquent. La mise en réseau des centres de recherche aux niveaux local, national, européen et mondial apparaît par conséquent fondamentale. La réussite de la stratégie Biodiversité 2020 de l'Union européenne en dépend.

Quelle coopération la Commission compte-elle établir avec la plateforme IPBES, notamment s'agissant de BISE, le système d'information européen sur la biodiversité, ou de GMES, le programme européen de surveillance de la Terre?

L'Union européenne sera-t-elle membre à part entière d'IPBES?

Quel rôle politique ambitionnerait-t-elle de jouer dans ce cadre?

 JO C 197 E du 10/07/2013
Dernière mise à jour: 14 juin 2012Avis juridique