Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
5 mars 2018
P-001355-18
Question avec demande de réponse écrite
à la Commission
Article 130 du règlement
Hugues Bayet (S&D)

 Objet:  La défense de la sidérurgie européenne face aux décisions de Donald Trump
 Réponse(s) 

Le président des États-Unis vient d'annoncer des mesures tarifaires complètement disproportionnées à l'encontre de l'acier et de l'aluminium, notamment européens, pour des raisons de sécurité nationale.

Si cette menace était mise à exécution, il est clair que des milliers d'emplois européens seraient menacés. Il est donc urgent d'apporter une réponse européenne appropriée.

L'adéquation de cette réponse doit être finement analysée afin de ne pas avoir d'effets pervers sur l'industrie sidérurgique européenne.

Ainsi, une taxation identiquement réciproque contre toute importation de produits sidérurgiques pourrait mettre en péril des groupes comme NLMK qui importe des brames de Russie pour les laminer dans différents États membres. Plus de 2 200 emplois seraient en jeu en Belgique, au Danemark, en France et en Italie.

1. La Commission a-t-elle déjà préparé une réplique adaptée pour protéger vigoureusement l'ensemble de la sidérurgie européenne suite à la décision américaine?

2. De même, a-t-elle pris en compte la préservation des activités de groupes comme NLMK qui ont besoin de produits semi-finis à coûts raisonnables pour être concurrentiels sur le marché mondial?

Dernière mise à jour: 7 mars 2018Avis juridique