Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
20 février 2015
E-002624-15
Question avec demande de réponse écrite
à la Commission
Article 130 du règlement
Marc Tarabella (S&D)

 Objet:  Primark — nouvelle ère ou extinction des droits du travail
 Réponse(s) 

Le géant irlandais Primark est connu pour ses prix ultra cassés, mais aussi pour les conditions de travail chez ses fournisseurs. Nombreux sont ceux qui s'interrogent sur les prix pratiqués, jusqu'à cinq fois moins chers que la concurrence, ce à quoi la marque répond d'ailleurs que ce sont ses concurrents qui pratiquent des prix exagérés. Voici une première interrogation sur laquelle interpeller la Commission: distorsion de concurrence ou exagération des prix des concurrents?

Ensuite, concernant le non-respect des Droits de l'homme dans les ateliers, ce qui pourrait aussi expliquer les prix si bas, nous nous souvenons tous de l'effondrement des ateliers au Bangladesh qui a causé 1 127 morts et pour lequel la marque, comme d'autres, avait été incriminée. La Commission, face à une distorsion sensible du marché et de l'échelle de prix, compte-t‐elle enquêter sur les pratiques de la marque? En effet, elle est probablement la mieux placée pour le faire, compte tenu de ses attributions.

Dernière mise à jour: 3 mars 2015Avis juridique