Go back to the Europarl portal

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (Selected)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Full text 
Debates
Tuesday, 19 January 2016 - Strasbourg Revised edition

6.8. Skills policies for fighting youth unemployment (A8-0366/2015 - Marek Plura)
Video of the speeches
MPphoto
 
 

  Jean-Luc Mélenchon (GUE/NGL ), par écrit. ‒ Ce rapport suggérant des pistes contre le chômage des jeunes a pour principal mérite de se déclarer fermement contre les coupes dans l'éducation et pour renforcer les créations d'emplois verts non délocalisables. Autrement, il reproduit les poncifs habituels de la droite. À commencer par le développement, dès le collège, de "l'esprit d'entreprise" et de "compétences" professionnelles mais aussi des "compétences démocratiques". Sans oublier le renforcement de la mise sous tutelle de l'éducation par le privé, soi-disant au bénéfice de l'évolution des marchés et au détriment des acquis fondamentaux et civiques des élèves. On retrouve encore une fois la demande de dérégulation de l'entrepreneuriat, panacée de l'UE pour tout demandeur d'emploi et dans n'importe quelle condition. Enfin, au regard des 7 millions de jeunes sans activité dans l'UE, souligner les 2 millions de postes non pourvus ou les "surqualifiés" apparaît particulièrement inique et indigne. Comme lors de la présentation de la Garantie Jeunesse il y a plus de trois ans maintenant, aucun gage n'est donné au-delà des mots en faveur "d'emplois décents et de qualité". Je vote contre.

 
Last updated: 24 May 2018Legal notice