Go back to the Europarl portal

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (Selected)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Full text 
Debates
Wednesday, 8 June 2016 - Strasbourg Revised edition

13.18. Endocrine disruptors: state of play following the Court judgment of 16 December 2015 (RC-B8-0733/2016 , B8-0733/2016 , B8-0734/2016 , B8-0735/2016 , B8-0736/2016 , B8-0737/2016 , B8-0738/2016 )
MPphoto
 
 

  Jean-Luc Mélenchon (GUE/NGL ), par écrit. ‒ L'OMS définit les perturbateurs endocriniens comme "une substance ou un mélange exogène altérant les fonctions du système endocrinien et induisant donc des effets nocifs sur la santé d'un organisme intact, de ses descendants ou (sous-)populations". Ces perturbateurs sont considérés par l'OMS comme une menace mondiale du fait, entre autres, d'un nombre élevé et croissant de troubles endocriniens. Pourtant la Commission n'a toujours pas adopté d'actes délégués visant à définir des critères scientifiques des perturbateurs endocriniens et permettant donc de les interdire. Alors que ceux-ci devraient être définis depuis plus de deux ans et demi! La résolution condamne les manquements de la Commission et prend acte de son engagement à fournir des critères scientifiques de définition avant l'été. Je vote pour.

 
Last updated: 7 November 2017Legal notice