Go back to the Europarl portal

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (Selected)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Full text 
Debates
Tuesday, 4 October 2016 - Strasbourg Revised edition

8.8. Europol-China Agreement on Strategic Cooperation (A8-0265/2016 - Claude Moraes)
MPphoto
 
 

  Jean-Luc Mélenchon (GUE/NGL ), par écrit. ‒ Le rapport porte sur l'approbation d'un accord de coopération entre Europol et la République populaire de Chine.  À noter que cet Office européen de police récolte arbitrairement des données personnelles en Europe et peut refuser de les communiquer aux citoyens concernés qui les lui réclament.

Il convient pourtant de s'assurer que les pays avec lesquels l'Union européenne conclut ces accords de coopération policière offrent toutes les garanties de respect des libertés. Mais suite aux scandales de l'espionnage géant des gouvernements et des institutions européennes par la NSA et par les autorités allemandes, nous ne sommes plus en mesure d'apporter ces garanties du côté européen.

Je note également que pour la Chine, l’accord exclut légitimement l’échange de données personnelles quand avec les Nord-Américains, cela n’avait pas posé problème, même après le scandale de la NSA.

Enfin on peut s'interroger sur cet empressement à conclure des accords de coopération entre Europol et des pays tiers alors même qu'une nouvelle réglementation Europol est en cours de discussion, et qu'elle introduit de nouvelles procédures, plus transparentes, pour ce type d'accords.

Je vote contre ce texte.

 
Last updated: 25 May 2018Legal notice