Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Procédure : 2016/2269(INI)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : A8-0340/2017

Textes déposés :

A8-0340/2017

Débats :

PV 15/11/2017 - 24
CRE 15/11/2017 - 24

Votes :

PV 16/11/2017 - 7.10
CRE 16/11/2017 - 7.10

Textes adoptés :

P8_TA(2017)0451

Débats
Mercredi 15 novembre 2017 - Strasbourg Edition révisée

24. Lutte contre les inégalités comme moyen d'action pour stimuler la création d'emplois et la croissance (débat)
Vidéo des interventions
PV
MPphoto
 

  Anne Sander (PPE ). – Madame la Présidente, Monsieur le Commissaire, chers collègues, les inégalités ne doivent pas être une fatalité. Profondes, elles le sont, avec un taux de personnes exposées au risque de pauvreté ou d’exclusion dépassant les 20 % en Europe, mais surmontables, elles le sont aussi. Alors, attelons-nous au niveau européen, comme au niveau national, à y apporter des réponses concrètes.

Si je ne veux pas établir de hiérarchie dans les difficultés que rencontrent nos concitoyens, je veux néanmoins insister sur une nouvelle forme d’inégalité: il s’agit de l’inégalité numérique. Alors oui, pour moi, la numérisation de l’économie et de la société crée de nombreuses opportunités pour nos citoyens, mais pas encore assez et pas encore pour tous.

Nous devons donc faire des propositions dans ce sens et, de mon point de vue, trois chantiers sont prioritaires.

Premièrement, je crois que nous devons d’abord et avant tout résorber la fracture numérique. Encore trop de zones rurales sont privées du haut débit, ce qui isole ces territoires, décourage les entreprises qui souhaitent s’y installer et pénalise ainsi ceux qui y vivent, ceux qui y travaillent et ceux qui recherchent un emploi.

Deuxièmement, il faut développer les compétences numériques dans le cadre de la formation initiale, mais aussi tout au long du parcours professionnel, afin de se prémunir contre le chômage technologique.

Troisièmement, il faut s’interroger sur la question du droit applicable aux plateformes numériques, qui risque de maintenir certains salariés dans une situation précaire.

Je dis oui au développement de ces nouveaux modèles économiques, mais cela doit se faire en respectant les règles sociales et fiscales pour assurer une concurrence loyale aux entreprises et une sécurité, une protection, à nos salariés.

Par conséquent, il nous faut un cadre équitable pour les contrats de travail. C’est indispensable. Et nous attendons donc les propositions de la Commission.

 
Dernière mise à jour: 1 février 2018Avis juridique