Article
 

Alanis Morissette, une artiste activiste

Energie - 27-05-2008 - 16:36
Partager
Portrait d'Alanis Morissette pendant l'interview avec La Une, lundi 26 mai

Alanis Morissette a chanté lors du gala des Energy Globe Awards

Depuis ses tubes mondiaux « Ironic » ou « Hand in my pockets », la chanteuse Alanis Morissette a fait du chemin. Peu à peu, sa musique est aussi devenue un support pour son engagement en faveur de l’environnement. En 2001, elle militait avec d’autres chanteurs contre un projet américain de forage pétrolier en Alaska. C’est aussi pour la lutte contre le changement climatique qu’elle était au Parlement européen, lundi 26 mai : l’occasion de l’interroger sur le sens de cet activisme.

Quelle est l’attitude des citoyens nord-américains par rapport à l’environnement et quelle est leur prise de conscience par rapport au changement climatique ?
 
« Je crois que c’est très à la mode, en ce moment, de se sentir préoccupé par la situation écologique : il y a en particulier les concerts Live Earth (ndlr : concerts pour la planète, organisés simultanément sur les cinq continents). Je pense donc que les gens sont au courant et qu’ils font de leur mieux -même si ce sont de petites choses. »
 
En quoi les artistes comme vous peuvent ils faire la différence ?
 
« Les artistes doivent être activistes ! J’ai été une activiste avec Adam Yauch des Beastie Boys. George W. Bush essayait alors d’imposer son plan énergie, qui aurait directement affecté le mode de vie des peuples natifs de l’Alaska -alors nous avons fait des concerts.
 
C’est une belle manière de sensibiliser les gens par la musique et l’art ; je pense d’ailleurs qu’il y a, par défaut, un activisme social dans les paroles de mes chansons. La chanson que je vais interpréter ce soir appelle à la responsabilité individuelle ; c’est plus utile que d’essayer de contrôler les gens de l’extérieur et de leur dire ce qu’ils doivent faire. Je préfère assumer la responsabilité de ma propre vie. »
 
Quels gestes faites-vous au quotidien pour préserver l’environnement ?
 
« Nous faisons nos tournées dans des bus qui roulent au biodiesel ! Et puis je recycle, j’utilise des panneaux solaires, je conduis une voiture hybride. J’ai aussi payé pour que les pochettes de mes CD soient faites de matériaux respectueux de l’environnement, lorsqu’ils ne l’étaient pas. Les maisons de disques n’auraient pas payé pour cela, alors j’ai payé moi-même dès le début. Maintenant, c’est devenu assez commun, mais il y a quelques années, les Red Hot Chili Peppers et moi payions de nous-mêmes pour cela - c’était cool ! »
 
REF.: 20080526STO29854