Communiqué de presse
 

Le nouveau projet d'implantations en Cisjordanie menace la solution à deux Etats, avertissent les députés

Relations extérieures - 13-12-2012 - 12:49
Séance plénière
Partager

Les projets d'Israël de construire 3000 nouvelles implantations en Cisjordanie et à Jérusalem-Est rendraient la solution à deux Etats impossible, mettent en garde les députés, dans une résolution adoptée ce jeudi. Les pourparlers de paix directs entre Israël et les Palestiniens doivent reprendre et il est urgent pour toutes les parties de s'abstenir de toute action susceptible de mettre en péril les efforts de paix, insistent-ils.



La construction de nouvelles colonies annoncée par le gouvernement israélien rendrait impossible la création d'un Etat palestinien souverain, viable et d'un seul tenant, étant donné qu'elle diviserait la Cisjordanie, font observer les députés.


Ils soulignent que les colonies israéliennes en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, illégales au regard du droit international, doivent cesser immédiatement.


Les députés estiment aussi qu'Israël doit libérer les recettes fiscales palestiniennes de 100 millions USD retenues pour rembourser la dette palestinienne à Israel Electric Corporation, selon le ministre israélien des finances. Ils encouragent les parties concernées à faire appel à la médiation de l'UE pour régler l'ensemble de leurs différends financiers en cours.


Le Parlement condamne les déclarations du chef politique du Hamas, Khaled Mechaal, rejetant la reconnaissance de l'État d'Israël. Les députés exhortent le Hamas à reconnaître le droit à l'existence d'Israël et continuent d'appeler, une nouvelle fois, à la réconciliation palestinienne.


La résolution a été adoptée à main levée.



Procédure : résolution non législative


 
REF.: 20121207IPR04412