Communiqué de presse
 

Les députés suppriment les droits de douane sur les importations ukrainiennes

Commerce extérieur/international - 03-04-2014 - 12:45
Séance plénière
Partager
Les députés veulent supprimer les droits de douane sur les importations en provenance d’Ukraine afin de stimuler son économie en difficulté ©BELGAIMAGE/AFP/S.SUPINSKY

Les députés veulent supprimer les droits de douane sur les importations en provenance d’Ukraine afin de stimuler son économie en difficulté

Environ 98% des droits de douane payés par les exportateurs de biens ukrainiens aux frontières européennes seront supprimés, selon une proposition adoptée par le Parlement ce jeudi. Cette mesure unilatérale stimulerait l'économie ukrainienne en difficulté, en permettant aux fabricants et exportateurs d'économiser 487 millions d'euros par an.

"Le Parlement a tracé un chemin vers l’Europe pour l’Ukraine depuis plusieurs années. C’est le moment de démontrer notre soutien en termes concrets, afin d’aider l’Ukraine pendant la crise économique actuelle qu’elle traverse face à des réserves monétaires en baisse et une pression accrue du Kremlin", a déclaré le rapporteur Pawel Zalewski (PPE, PL). "Comme Poutine ferme le marché russe aux exportations ukrainiennes, nous ouvrons le nôtre », a-t-il ajouté. Le Parlement européen a soutenu cette proposition par 531 votes pour, 88 contre et 20 abstentions.


Quels droits de douane seront supprimés?


Cette mesure commerciale unilatérale, devant s’appliquer en mai 2014, supprimera les droits de douane sur 94,7% des importations de biens industriels et réduira les droits de douane du pourcentage restant.


Elle permettra également de supprimer les droits de douanes européens sur plus de 80% de produits agricoles en provenance d’Ukraine.


Cependant, l’UE réduira le nombre de produits “sensibles” tels que les céréales, le porc, le bœuf, la volaille et les aliments transformés qui pourraient être importés sans droits de douane, afin de ne pas nuire aux intérêts des producteurs européens.

 

Une mesure temporaire et unilatérale


Cette mesure de préférence commerciale unilatérale ne contraindrait pas l'Ukraine à rendre la pareille en supprimant ses propres droits de douane sur les importations en provenance de l'UE, mais contraindrait le pays à ne pas les augmenter.


Les importations ukrainiennes devront néanmoins respecter les dispositions européennes sur l'étiquetage d'origine. De plus, les autorités ukrainiennes devront garantir que les biens de pays tiers n'entrent pas dans l'UE via l'Ukraine, sous l'apparence de produits ukrainiens.


La proposition donne à l'UE le droit d'imposer à nouveau des tarifs douaniers si les importations de biens ukrainiens inondent le marché européen et entraînent - ou menacent de provoquer - des difficultés importantes pour les producteurs européens des mêmes produits.


La mesure de préférence commerciale s'appliquerait dès son approbation finale et jusqu'au 1er novembre 2014, ou jusqu'à ce que l'accord d'association UE-Ukraine, incluant un accord commercial renforcé et global, entre en vigueur.

 

Prochaines étapes


Cette mesure nécessite l’approbation formelle du Conseil des ministres de l’UE. La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a déjà annoncé que ces préférences commerciales “s’appliqueront dans les prochaines semaines”.


 

 

Procédure: codécision, accord de première lecture

 
REF.: 20140331IPR41177