Article
 

Pawel Kowal: "si la réaction de l’UE est faible, Poutine fera un autre pas en avant"

Relations extérieures - 10-04-2014 - 16:49
Partager
Pawel Kowal a discuté avec les internautes lors d'un chat Facebook sur la page du Parlement européen le 9 avril

Mosaïque de photos de Pawel Kowal prises lors du chat Facebook

L’Ukraine a fait la une de l’actualité depuis près de quatre mois. Ce qui a commencé comme une manifestation massive a dégénéré en une escalade violente et finalement une annexion de la Crimée à la Russie. Paweł Kowal, président de la délégation parlementaire UE-Ukraine et député conservateur et réformiste polonais ressent en parlant de la situation que « l’UE aurait dû réagir bien plus tôt ». Il a répondu aux questions des internautes lors du chat Facebook du Parlement le mercredi 9 avril.

De nombreux internautes ont fait part de leurs préoccupations sur le rôle joué par la Russie dans la situation et l’annexion de la Crimée. Pawel Kowal a répondu que les mesures prises envers la Russie n’étaient pas assez fortes. « L’Union européenne aurait dû réagir bien plus tôt », a-t-il déclaré avant d’ajouter : « Nous devons arrêter la coopération militaire et mettre fin au commerce des armes avec la Russie ».


Il a également déclaré que Poutine suit de près la réaction de l’Union européenne sur la Crimée et que « si la réaction est faible, il fera un autre pas en avant ».


La politique énergétique et la dépendance de nombreux États-membres au gaz russe ont également été abordés lors du chat. Pawel Kowal a répondu qu’il n’était pas inquiet par une nouvelle crise énergétique car « les États-membres ont assez de réserves de gaz et sont capables d’importer du gaz de schiste des États-Unis ». Toutefois, il a noté que « l’Union européenne devrait devenir indépendante du gaz russe ».


Paweł Kowal a également déclaré que l’accord d’association entre l’Union européenne et l’Ukraine est prêt à être signé et exprimé son désir de voir celui-ci signé après les élections présidentielles en Ukraine en mai. Cet accord était soutenu par le Parlement européen et la signature était attendue à la fin de l’année dernière. Cependant, le gouvernement précédent à Kiev a fait machine arrière à la dernière minute, ce qui a déclenché les manifestations.


Vous pouvez lire l’ensemble du chat Facebook grâce au lien à droite.

 
REF.: 20140410STO43213