Communiqué de presse
 

Les députés saluent les signes d'espoir en Ukraine et invitent l'UE à tenir tête à la Russie

Relations extérieures - 18-09-2014 - 13:02
Séance plénière
Partager
Les députés saluent la signature d'un cessez-le-feu entre la Russie et l'Ukraine mais s'inquiètent du fait que les troupes russes se regroupent afin de poursuivre leur offensive. ©Belga/AFP/F.Monteforte

Les députés saluent la signature d'un cessez-le-feu entre la Russie et l'Ukraine mais s'inquiètent du fait que les troupes russes se regroupent afin de poursuivre leur offensive.

Le Parlement européen se félicite des signes d'espoir en Ukraine, fondés sur les initiatives en faveur de la paix et sur l'accord d'association entre l'UE et l'Ukraine, ratifié récemment. Il s'inquiète cependant des intentions réelles de la Russie dans la "guerre hybride" non déclarée qu'elle mène contre le pays. Dans une résolution adoptée ce jeudi, il invite l'UE à tenir tête à la Russie et à renforcer le soutien octroyé aux agriculteurs européens fortement touchés par l'embargo commercial.


Selon les députés, les lois ukrainiennes approuvées récemment sur le statut spécial de certaines régions contestées de Donetsk et de Lougansk ainsi que l'amnistie adoptée par le Parlement ukrainien constituent "une contribution essentielle à la désescalade".


Le pacte de l'UE avec l'Ukraine restera inchangé


L'accord d'association et de libre-échange entre l'UE et l'Ukraine, ratifié simultanément par les Parlements européen et ukrainien mardi, "ne peut pas et ne sera pas modifié", malgré la pression exercée par la Russie, soulignent les députés. Ils appellent les États membres à procéder rapidement à la ratification de l'accord par le biais de leurs procédures nationales.


Les parlementaires se félicitent de la signature de l'accord de cessez-le-feu de Minsk. Ils déplorent cependant qu'il soit violé par les troupes russes et les forces séparatistes, et s'inquiètent du fait que ce cessez-le-feu serve de "prétexte aux troupes russes pour se regrouper afin de poursuivre leur offensive".


Les sanctions européennes sont justes et doivent être renforcées


Le Parlement européen soutient les dernières sanctions que l'Union a adoptées à l'encontre de la Russie et déplore les mesures de représailles prises par la Russie qui "ne se justifient aucunement". Il demande à l'Union européenne d'envisager l'exclusion de la Russie de la coopération nucléaire civile et du système de paiement international Swift.


Les députés se félicitent de la décision du gouvernement français de suspendre la livraison des porte-hélicoptères de type "Mistral" à la Russie et demandent à tous les États membres de suivre cet exemple en ce qui concerne les exportations non couvertes par les sanctions de l'Union, notamment pour les armes et le matériel à double usage (civil/militaire).


Ils invitent l'Union européenne à réglementer la part des entreprises tierces actives dans les domaines du stockage du gaz, d'interconnexion et de flux inversé. Ils demandent, en outre, aux États membres d'annuler les accords programmés avec la Russie dans le secteur énergétique, notamment le gazoduc South Stream.


Les députés soulignent l'importance d'une "enquête indépendante, rapide et complète" sur les causes de la destruction en vol de l'avion MH17 de la Malaysia Airlines, déléguée au Bureau néerlandais de la sécurité, et la nécessité de traduire en justice les responsables de ce crash.


Cependant, ils insistent sur le fait qu'une solution politique, et non militaire, devrait être trouvée, et que les sanctions de l'UE pourraient être inversées et évoluer si la situation en Ukraine s'améliorait. Ils demandent également à l'UE de faciliter le dialogue entre l'Ukraine et la Russie.


Davantage de fonds pour les agriculteurs européens touchés par l'embargo commercial russe


Le budget visant à compenser les conséquences de l'embargo commercial russe pour les agriculteurs européens devrait faire l'objet d'une augmentation, et la liste des produits concernés devrait être étendue, affirment les députés. Par ailleurs, ils demandent des efforts promotionnels afin d'accroître les ventes de produits agricoles européens sur d'autres marchés, dans le but d'éviter un excédent sur le marché de l'UE. Ce financement devrait provenir d'autres fonds de l'Union que les fonds pour l'agriculture, puisque la crise est "avant tout de nature politique", expliquent les parlementaires.


Libération de l'agent de renseignements estonien


Le Parlement condamne fermement l'enlèvement d'un agent estonien des renseignements et prie les autorités russes "de libérer immédiatement M. Kohver et de permettre son retour en Estonie en toute sécurité". Il déplore l'enlèvement et l'exécution brutale du consul honoraire de Lituanie à Lougansk, Mykola Zelenc.



 Procédure: résolution non législative

 
REF.: 20140918IPR65201