Parlement européen

Choisissez la langue de votre document :

Questions parlementaires
22 novembre 2006
H-1023/06
QUESTION ORALE pour l'heure des questions de la période de session de décembre 2006 posée conformément à l'article 109 du règlement par Avril Doyle à la Commission

 Objet: Commerce d'oiseaux sauvages dans l'Union européenne
 Réponse 

Alors même que de nombreuses espèces peuvent désormais être élevées en captivité, les vingt-cinq États membres de l'Union européenne demeurent les principaux clients pour l'achat d'oiseaux sauvages soustraits à leur milieu naturel. Entre 2000 et 2003, plus de 2,7 millions d'oiseaux appartenant à des espèces inscrites sur la liste de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) ont été importés dans l'Union européenne, soit approximativement 93% de l'ensemble des mondiales. Les États-Unis ont déjà interdit les importations d'oiseaux sauvages à des fins commerciales. L'Union européenne interdit l'exportation des oiseaux sauvages qui vivent sur son territoire, mais, paradoxalement, est responsable chaque année de la soustraction de centaines de milliers d'oiseaux de leur milieu naturel à des fins d'importation, ce qui pose de graves problèmes en matière de bien-être des animaux, les taux de mortalité parmi les oiseaux capturés étant alarmants. En outre, le commerce illégal d'espèces figurant sur les listes de la CITES serait, selon les estimations, aussi lucratif que les commerces illégaux de la drogue et des armes.

La Commission prévoit-elle de prolonger l'interdiction temporaire actuelle qui frappe actuellement l'importation d'oiseaux sauvages, interdiction qui a été introduite en octobre 2005, à titre de mesure de précaution contre la grippe aviaire et qui doit expirer à la fin de l'année 2006? Quelles mesures sont prises actuellement pour mettre un terme au commerce illégal d'oiseaux sauvages?

Langue originale de la question: EN
Dernière mise à jour: 27 novembre 2006Avis juridique