Parlement européen

Choisissez la langue de votre document :

Questions parlementaires
14 octobre 2009
E-5022/09
QUESTION ÉCRITE posée par Cristiana Muscardini (PPE) à la Commission

 Objet: Les ramifications de la scientologie
 Réponse(s) 

Fondée par L. Ron Hubbard en 1954, la scientologie est aujourd'hui l'organisation la plus riche du monde. Après avoir endoctriné des centaines de milliers de fidèles, elle se tourne à présent vers les institutions. C'est ce qu'il ressort d'une enquête publiée dans l'hebdomadaire italien Panorama, qui en documente les ramifications sous couvert de groupes-écrans au-dessus de tout soupçon. Des associations, des associations sans but lucratif, des mouvements pour les droits de l'homme qui se présentent comme étant «autonomes, laïcs et indépendants» sont en réalité des émanations de la scientologie. Par le biais de ces groupes, l'organisation cherche à accroître son influence dans de nombreux domaines, qui vont du monde économique au monde politique, en inondant de projets de loi les hémicycles de la moitié de l'Italie. Citons par exemple le CCDU (le comité des citoyens pour les droits de l'homme), qui, ces dernières années, a utilisé des personnalités politiques et des conseillers pour propager ses idées, plus particulièrement l'utilisation de médicaments psychotropes sur des enfants, présentant ensuite la dénonciation de l'«abus psychiatrique» comme une conquête personnelle. Les méthodes propagées par Ron Hubbard, le fondateur de l'organisation, ont en outre été vendues à des entreprises telles que Kellogg's, Assitalia, Biofin, Hayes Lemmerz et Assopiastrelle, entreprises qui, quoique indirectement et à leur insu, auraient fini par financer le mouvement. Selon l'enquête de Panorama, 235 entreprises italiennes auraient adhéré à l'institut mondial des entreprises de scientologie (WISE), le bras économique de l'organisation.

Eu égard à ce qui précède, la Commission peut-elle répondre aux questions suivantes:

1. la Commission a-t-elle connaissance des activités susmentionnées menées par la scientologie sous le couvert de groupes-écrans;
2. peut-elle garantir que le Parlement européen et les organisations qui en dépendent sont indemnes, sous quelque forme que ce soit, de la présence de cette organisation;
3. n'estime-t-elle pas qu'il convienne d'enquêter en ce sens afin d'éviter toute tromperie éventuelle et potentielle?

Langue originale de la question: ITJO C 10 E du 14/01/2011
JO C 10 E du 14/01/2011
Dernière mise à jour: 17 novembre 2009Avis juridique