Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

Questions parlementaires
10 novembre 2009
E-5483/09
QUESTION ÉCRITE posée par Michail Tremopoulos (Verts/ALE) à la Commission

 Objet: Programme EuroVelo
 Réponse(s) 

Le programme EuroVelo, élaboré par la Fédération européenne des cyclistes (ECF), concerne quasiment tous les États membres de l'Union européenne, avec 12 itinéraires internationaux spécialement conçus pour être empruntés par des vélos. EuroVelo constituant probablement le seul réseau transeuropéen à ne pas être reconnu comme tel, il n'est pas éligible à un financement par des programmes européens.

L'absence de cofinancement communautaire est l'une des raisons fondamentales pour lesquelles il n'est pas prévu d'achever les travaux d'aménagement avant 2020, et ce bien que le programme ait été lancé dans les années 1990. Ainsi, de grandes portions de pistes cyclables risquent de ne pas être construites du tout, en particulier dans les pays qui ne disposent d'aucune tradition cycliste.

Tant la Fédération européenne des cyclistes que les organisations cyclistes de l'ensemble de l'Europe ne cessent de réclamer qu'Eurovelo soit reconnu comme faisant partie des réseaux transeuropéens et que son aménagement puisse bénéficier d'un cofinancement européen. Une réponse satisfaisante à cette requête aurait des effets positifs sur les citoyens européens dans un grand nombre de domaines, tels que problèmes de circulation, réhabilitation urbaine, lutte contre la pollution atmosphérique, revitalisation du milieu rural, santé publique, économies d'énergie, promotion de formes durables de tourisme et lutte contre le changement climatique.

La Commission pourrait-elle dès lors répondre aux questions suivantes:

1. Prévoit-elle de conférer au programme EuroVelo le statut de réseau transeuropéen?
2. Pour quels motifs ne l'a-t-elle pas fait à jusqu'à présent?
3. Quels sont les critères qui justifient que ledit programme ne soit pas éligible à un cofinancement communautaire?
4. La décision qui a été récemment prise de mettre en place un poste de délégué européen au cyclisme («European Cycling Officer») apporte-t-elle des éléments nouveaux, susceptibles d'amener l'Union européenne à changer sa position à ce sujet?

Langue originale de la question: ELJO C 10 E du 14/01/2011
JO C 10 E du 14/01/2011
Dernière mise à jour: 24 novembre 2009Avis juridique