aller au contenu
 
 

Président du Parlement européen Antonio Tajani conclut sa mission au Niger : davantage de ressources et d'investissements de l'UE sont nécessaires pour soutenir le contrôle des flux migratoires au Niger et au Sahel

Communiqué de presse
Niamey
18-07-2018

Grâce aux fonds de l'UE et au partenariat, la migration irrégulière vers la Libye et l'Europe a été réduite de 95 %

« Jusqu'en 2016, 90 % des migrants irréguliers se dirigeant en Libye et en Europe transitaient par le Niger. En 2 ans seulement, le pays africain a réduit ces flux de 95%, qui sont passés de plus de 300 000 à environ 10 000 en 2018. Nous devons soutenir ce modèle et l'étendre à d'autres pays du Sahel, comme cela a été fait précédemment avec la Turquie, qui a reçu 6 milliards d'euros pour fermer la `route des Balkans´ », a déclaré le Président Tajani, à l'issue de sa visite officielle à Niamey, au Niger, où il a conduit une mission d'entrepreneurs, de chercheurs et de représentants d'organisations internationales.

 

« Parallèlement à un contrôle efficace des frontières extérieures, les crises migratoires doivent être abordées et résolues à la racine, avec des investissements et des partenariats économiques qui produisent du développement économique et des opportunités pour les jeunes Africains. Je suis convaincu que la mission de diplomatie économique et technologique qui m'a accompagné au Niger est un premier pas pour attirer les investissements européens et les transferts de technologie au Niger », a ajouté  Tajani.

 

Le Président Tajani a également souligné la nécessité d'une approche européenne commune et stratégique aux relations avec les pays africains et en particulier avec ceux du Sahel (outre le Niger, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie et le Tchad) : «  L'immigration irrégulière et la croissance en Afrique nécessitent une stratégie au niveau européen. Toute solution prise au niveau national finit par être temporaire, isolée et inefficace. Ce qu'il faut, c'est une vision à moyen et long terme, avec un véritable `Plan Marshall´ capable de mobiliser des investissements publics et privés à grande échelle sur le continent africain. En ce sens, la collaboration avec le Niger a été extraordinaire et représente un modèle pour de nombreux autres pays africains ».

 

Le Président du Parlement européen Antonio Tajani a également visité un centre d'accueil pour réfugiés géré par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR)  évacués vers le Niger depuis la Libye, au cours duquel il a exprimé son engagement à renforcer la lutte contre les trafiquants qui infligent des violences et tortures indicibles aux hommes, femmes et enfants : « Ces jeunes femmes réfugiées somaliennes et érythréennes m'ont parlé des violences horribles qu'elles ont subies dans les camps libyens. Elles ont étés sauvées grâce à l'action du HCR et de l'UE. Leur souffrance nous pousse à lutter contre les trafiquants ».

 

Le Président Tajani a été reçu à Niamey par le Président du Niger, Mahamadou Issoufou Issoufou, le Président de l'Assemblée nationale du Niger Ousseini Tini et le Premier ministre Brigi Rafini. Il a en outre eu des rencontres et des entretiens avec les présidents des Assemblées nationales des pays du G5 Sahel et avec le Secrétaire général de la Communauté des 29 États du Sahel et du Sahara (CEN-SAD), Ibrahim Sani Abani. 

 

Le Président Tajani a également souligné l'importance de lancer un processus de démocratisation en Libye dans le but de stabiliser l'ensemble de la région. « Outre le Niger, le Tchad, le Burkina Faso, le Mali et la Mauritanie sont nos principaux partenaires dans la résolution de la crise libyenne. En conséquence, j'ai invité les représentants de ces pays à participer à la conférence de soutien à l'organisation d'élections démocratiques en Libye que le Parlement européen organisera, le 10 octobre, à Bruxelles », a annoncé Tajani.

 

Au cours de sa visite, le Président du Parlement européen, Antonio Tajani, s'est également engagé à renforcer le programme Erasmus+ pour les étudiants nigériens et à prendre d'autres initiatives conjointes dans les domaines stratégiques des énergies renouvelables, de l'agriculture, de la gestion de l'eau et de la numérisation.

 

Cliquez ici pour la couverture audiovisuelle de la visite du Président Tajani au Niger.

 

Contexte

Grâce à son large éventail d’instruments et de programmes, l’Union européenne est un des bailleurs de fonds les plus actifs en Afrique.

Pour en savoir plus sur le Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique au Niger, cliquer ici.

Pour en savoir plus sur l’aide humanitaire de l’Union européenne en faveur du Niger, cliquer ici.

Cliquer ici pour de plus amples informations sur le Plan d’investissement extérieur.

Cliquez ici pour lire la note d’information du HCR sur l’immigration au Niger.

 

For further information:

europarl.president.press@europarl.europa.eu

 

La gestion des cookies sur le site du Parlement européen

Ce site utilise des cookies. En acceptant les cookies vous pourrez bénéficier d’une expérience de navigation optimale.

Plus Refuser Accepter