Jean Monnet, l’inspirateur - Un père de l’Europe

27-11-2017

Né dans une famille de négociants en cognac, Jean Monnet commence jeune à parcourir le monde avant de s’engager résolument dans la coopération franco-britannique pendant la Première Guerre mondiale. Il s’engage par la suite au service de la Société des Nations avant de retrouver l’entreprise familiale, puis les aventures commerciales aux États-Unis et en Chine. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il rejoint Londres pour encourager la coopération franco-britannique, puis Alger où il participe à la mise en place des autorités qui rejoignent Paris à la fin de la guerre. Il est alors nommé Commissaire au Plan. Principal rédacteur de la Déclaration Schuman du 9 mai 1950, il continue son œuvre par les projets d’une Communauté Européenne de Défense, de l’Euratom et de la Communauté Économique Européenne. Après 1955, il poursuit son influence au sein du Comité d’Action pour les États-Unis d’Europe, travaillant notamment sur les questions économiques et monétaires, l’adhésion du Royaume-Uni et la création du Conseil européen. Sa vie fut toute entière marquée par les deux Guerres mondiales et la nécessité de mettre les hommes d’accord, sans égard pour leur nationalité, face aux défis à relever en commun. Pour cette raison, il compte aujourd’hui communément au rang des « pères de l’Europe ».

Né dans une famille de négociants en cognac, Jean Monnet commence jeune à parcourir le monde avant de s’engager résolument dans la coopération franco-britannique pendant la Première Guerre mondiale. Il s’engage par la suite au service de la Société des Nations avant de retrouver l’entreprise familiale, puis les aventures commerciales aux États-Unis et en Chine. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il rejoint Londres pour encourager la coopération franco-britannique, puis Alger où il participe à la mise en place des autorités qui rejoignent Paris à la fin de la guerre. Il est alors nommé Commissaire au Plan. Principal rédacteur de la Déclaration Schuman du 9 mai 1950, il continue son œuvre par les projets d’une Communauté Européenne de Défense, de l’Euratom et de la Communauté Économique Européenne. Après 1955, il poursuit son influence au sein du Comité d’Action pour les États-Unis d’Europe, travaillant notamment sur les questions économiques et monétaires, l’adhésion du Royaume-Uni et la création du Conseil européen. Sa vie fut toute entière marquée par les deux Guerres mondiales et la nécessité de mettre les hommes d’accord, sans égard pour leur nationalité, face aux défis à relever en commun. Pour cette raison, il compte aujourd’hui communément au rang des « pères de l’Europe ».