La politique européenne de voisinage

01-01-2018

La politique européenne de voisinage s’applique à l’Algérie, à l’Arménie, à l’Azerbaïdjan, à la Biélorussie, à l’Égypte, à la Géorgie, à Israël, à la Jordanie, au Liban, à la Libye, à la Moldavie, au Maroc, à la Palestine, à la Syrie, à la Tunisie et à l’Ukraine. Elle a pour but de renforcer la prospérité, la stabilité et la sécurité de tous. Cette politique s’appuie sur les valeurs qui sont celles de la démocratie, de l’état de droit et du respect des droits de l’homme. C’est une politique bilatérale entre l’Union et chaque pays partenaire, qui s’accompagne d’initiatives de coopération régionale: le partenariat oriental et l’Union pour la Méditerranée[1].

La politique européenne de voisinage s’applique à l’Algérie, à l’Arménie, à l’Azerbaïdjan, à la Biélorussie, à l’Égypte, à la Géorgie, à Israël, à la Jordanie, au Liban, à la Libye, à la Moldavie, au Maroc, à la Palestine, à la Syrie, à la Tunisie et à l’Ukraine. Elle a pour but de renforcer la prospérité, la stabilité et la sécurité de tous. Cette politique s’appuie sur les valeurs qui sont celles de la démocratie, de l’état de droit et du respect des droits de l’homme. C’est une politique bilatérale entre l’Union et chaque pays partenaire, qui s’accompagne d’initiatives de coopération régionale: le partenariat oriental et l’Union pour la Méditerranée[1].