Biodiversité, utilisation des sols et sylviculture

01-02-2018

La conférence des Nations unies sur l’environnement et le développement de 1992 a constitué une étape majeure pour la préservation de la biodiversité et la protection de la nature, grâce à l’adoption de la convention sur la diversité biologique. Sur le plan international, l’Union européenne a joué un rôle important dans la recherche de solutions aux problèmes de l’appauvrissement de la biodiversité, du changement climatique et de la destruction des forêts tropicales. En 2011, elle s’est engagée à mettre un terme à l’appauvrissement de la biodiversité et à la dégradation des services écosystémiques dans l’Union d’ici à 2020. D’autres objectifs fixés par la directive «Habitats» ou la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) restent à atteindre. L’accord mondial de Paris sur le changement climatique conclu en décembre 2015 en vue d’atténuer les effets du changement climatique et la législation adoptée par la suite au niveau de l’Union afin d’appliquer cet accord devraient avoir des effets positifs sur la préservation de la biodiversité au cours des décennies à venir. Depuis 1992, le programme LIFE est l'instrument financier le plus important pour la protection de la biodiversité et des forêts dans l'Union européenne.

La conférence des Nations unies sur l’environnement et le développement de 1992 a constitué une étape majeure pour la préservation de la biodiversité et la protection de la nature, grâce à l’adoption de la convention sur la diversité biologique. Sur le plan international, l’Union européenne a joué un rôle important dans la recherche de solutions aux problèmes de l’appauvrissement de la biodiversité, du changement climatique et de la destruction des forêts tropicales. En 2011, elle s’est engagée à mettre un terme à l’appauvrissement de la biodiversité et à la dégradation des services écosystémiques dans l’Union d’ici à 2020. D’autres objectifs fixés par la directive «Habitats» ou la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) restent à atteindre. L’accord mondial de Paris sur le changement climatique conclu en décembre 2015 en vue d’atténuer les effets du changement climatique et la législation adoptée par la suite au niveau de l’Union afin d’appliquer cet accord devraient avoir des effets positifs sur la préservation de la biodiversité au cours des décennies à venir. Depuis 1992, le programme LIFE est l'instrument financier le plus important pour la protection de la biodiversité et des forêts dans l'Union européenne.