Santé publique

01-02-2018

L’importance de la santé publique a été renforcée par le traité de Lisbonne, qui dispose qu’«un niveau élevé de protection de la santé humaine est assuré dans la définition et la mise en œuvre de toutes les politiques et actions de l’Union». Cette dernière doit atteindre cet objectif en apportant un soutien aux États membres et en encourageant la coopération. La responsabilité première de la protection de la santé et, en particulier, des systèmes de soins de santé, incombe toujours aux États membres. L’Union européenne a toutefois un rôle important à jouer dans l’amélioration de la santé publique, la prévention et la gestion des maladies, l’atténuation des sources de danger pour la santé humaine et l’harmonisation des stratégies des États membres en matière de santé publique. Elle applique avec succès une politique globale, grâce à la stratégie en matière de santé dénommée «La santé en faveur de la croissance», à son programme d’action pour la période 2014-2020 et à un corpus de droit dérivé. La structure institutionnelle qui soutient actuellement la mise en œuvre de ce programme comprend la direction générale de la santé et de la sécurité alimentaire de la Commission (DG SANTÉ) et des agences spécialisées, principalement le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et l’Agence européenne des médicaments (EMA).

L’importance de la santé publique a été renforcée par le traité de Lisbonne, qui dispose qu’«un niveau élevé de protection de la santé humaine est assuré dans la définition et la mise en œuvre de toutes les politiques et actions de l’Union». Cette dernière doit atteindre cet objectif en apportant un soutien aux États membres et en encourageant la coopération. La responsabilité première de la protection de la santé et, en particulier, des systèmes de soins de santé, incombe toujours aux États membres. L’Union européenne a toutefois un rôle important à jouer dans l’amélioration de la santé publique, la prévention et la gestion des maladies, l’atténuation des sources de danger pour la santé humaine et l’harmonisation des stratégies des États membres en matière de santé publique. Elle applique avec succès une politique globale, grâce à la stratégie en matière de santé dénommée «La santé en faveur de la croissance», à son programme d’action pour la période 2014-2020 et à un corpus de droit dérivé. La structure institutionnelle qui soutient actuellement la mise en œuvre de ce programme comprend la direction générale de la santé et de la sécurité alimentaire de la Commission (DG SANTÉ) et des agences spécialisées, principalement le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et l’Agence européenne des médicaments (EMA).