Transparence de l’évaluation des risques dans la chaîne alimentaire

10-04-2019

En réaction à des controverses relatives à l’autorisation et au renouvellement de l’autorisation pour certains produits sensibles tels que des organismes génétiquement modifiés (OGM) et des substances actives de produits phytopharmaceutiques (glyphosate, néonicotinoïdes), la Commission européenne a proposé de réviser et d’harmoniser les règles de transparence en vigueur dans ces domaines. Un vote a été organisé lors de la session plénière de décembre 2018 afin d’arrêter la position du Parlement. Un accord provisoire, obtenu le 11 février 2019 lors des négociations en trilogue, a été soumis au Parlement pour approbation finale en première lecture lors de la session plénière d’avril II.

En réaction à des controverses relatives à l’autorisation et au renouvellement de l’autorisation pour certains produits sensibles tels que des organismes génétiquement modifiés (OGM) et des substances actives de produits phytopharmaceutiques (glyphosate, néonicotinoïdes), la Commission européenne a proposé de réviser et d’harmoniser les règles de transparence en vigueur dans ces domaines. Un vote a été organisé lors de la session plénière de décembre 2018 afin d’arrêter la position du Parlement. Un accord provisoire, obtenu le 11 février 2019 lors des négociations en trilogue, a été soumis au Parlement pour approbation finale en première lecture lors de la session plénière d’avril II.