Vers une société européenne du gigabit: Objectifs en matière de connectivité et de 5G

09-06-2017

En septembre 2016, la Commission a présenté de nouveaux objectifs stratégiques de connectivité pour 2025 dans le cadre de sa stratégie pour un marché unique numérique. L’Europe devrait donc être prête pour le lancement de la nouvelle génération d’infrastructures de connexion gigabit à haut débit, comprenant un accès à l’internet fixe et mobile (couverture 5G). À partir de 2020, la 5G devrait ouvrir la voie à un éventail de nouveaux services innovants qui révolutionneront des secteurs tels que l’industrie manufacturière, l’énergie, la construction automobile et la santé, en les faisant entrer dans l’ère de l’internet des objets. Étant donnée son importance pour la compétitivité de l’Union européenne, la Commission accélère la couverture 5G en cofinançant la recherche et le développement. Le partenariat public-privé 5G-PPP est la plus grande initiative de son genre au monde, dotée de 700 millions d’euros de financement de l’Union européenne, qui seront complétés par un financement privé pour atteindre 3,5 milliards d’euros d’ici 2025. Le fait que certains particuliers et certaines entreprises en Europe puissent ne pas bénéficier de la société du gigabit suscite l’inquiétude, en raison de la fracture numérique, actuelle et à venir, entre les villes et les zones rurales et entre les différents pays de l’Union. Par exemple, si le débit en gigabit et la 5G ne sont disponibles que dans les zones où la demande est importante, les utilisateurs se montreront probablement réticents à l’idée de devoir payer ce service alors que nombre de nouvelles technologies requièrent une connectivité continue qui ne connaît ni frontières ni zones géographiques. La construction de la société européenne du gigabit devrait se concrétiser lorsque le cadre actualisé applicable aux télécommunications de l’Union européenne sera mis en place. Cela permettra des investissements plus conséquents dans les infrastructures du réseau et une meilleure coordination politique entre les États membres, par exemple dans le but d’améliorer l’harmonisation du spectre pour la 5G et d’investir collectivement pour son déploiement. Le code des communications électroniques européen et le plan d’action en faveur de la 5G sont tous deux d’importance capitale pour le Conseil et le Parlement européen, et indispensables si l’Union européenne souhaite prendre la tête de la course mondiale à la couverture 5G.

En septembre 2016, la Commission a présenté de nouveaux objectifs stratégiques de connectivité pour 2025 dans le cadre de sa stratégie pour un marché unique numérique. L’Europe devrait donc être prête pour le lancement de la nouvelle génération d’infrastructures de connexion gigabit à haut débit, comprenant un accès à l’internet fixe et mobile (couverture 5G). À partir de 2020, la 5G devrait ouvrir la voie à un éventail de nouveaux services innovants qui révolutionneront des secteurs tels que l’industrie manufacturière, l’énergie, la construction automobile et la santé, en les faisant entrer dans l’ère de l’internet des objets. Étant donnée son importance pour la compétitivité de l’Union européenne, la Commission accélère la couverture 5G en cofinançant la recherche et le développement. Le partenariat public-privé 5G-PPP est la plus grande initiative de son genre au monde, dotée de 700 millions d’euros de financement de l’Union européenne, qui seront complétés par un financement privé pour atteindre 3,5 milliards d’euros d’ici 2025. Le fait que certains particuliers et certaines entreprises en Europe puissent ne pas bénéficier de la société du gigabit suscite l’inquiétude, en raison de la fracture numérique, actuelle et à venir, entre les villes et les zones rurales et entre les différents pays de l’Union. Par exemple, si le débit en gigabit et la 5G ne sont disponibles que dans les zones où la demande est importante, les utilisateurs se montreront probablement réticents à l’idée de devoir payer ce service alors que nombre de nouvelles technologies requièrent une connectivité continue qui ne connaît ni frontières ni zones géographiques. La construction de la société européenne du gigabit devrait se concrétiser lorsque le cadre actualisé applicable aux télécommunications de l’Union européenne sera mis en place. Cela permettra des investissements plus conséquents dans les infrastructures du réseau et une meilleure coordination politique entre les États membres, par exemple dans le but d’améliorer l’harmonisation du spectre pour la 5G et d’investir collectivement pour son déploiement. Le code des communications électroniques européen et le plan d’action en faveur de la 5G sont tous deux d’importance capitale pour le Conseil et le Parlement européen, et indispensables si l’Union européenne souhaite prendre la tête de la course mondiale à la couverture 5G.