Violences et persécutions contre les chrétiens dans le monde

30-11-2015

En 2050, le christianisme restera la première religion professée dans le monde, devant l'islam qui comptera presque autant de fidèles. Pourtant, cette prévision ne doit pas cacher que le christianisme reste très divers, entre catholiques, orthodoxes et protestants, et que les dynamiques démographiques sont différentes pour chaque branche. Tout en restant la religion la plus professée, le christianisme est minoritaire dans de nombreuses régions du monde, où diverses communautés sont la cible de discriminations, voire de violations graves des droits de l'homme. Ces dernières sont soit le fait de l'État, soit d'autres groupes sociaux, voire d'une combinaison des deux. Dans ce contexte, l'Organisation des Nations Unies s'est récemment engagée dans la défense de ces communautés minoritaires opprimées et le Parlement européen s'est investi à travers un nombre croissant de résolutions. Ce briefing a été publié à la suite d'une demande en vue d'une conférence organisée par le Parlement européen dans le cadre de l'article 17 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne.

En 2050, le christianisme restera la première religion professée dans le monde, devant l'islam qui comptera presque autant de fidèles. Pourtant, cette prévision ne doit pas cacher que le christianisme reste très divers, entre catholiques, orthodoxes et protestants, et que les dynamiques démographiques sont différentes pour chaque branche. Tout en restant la religion la plus professée, le christianisme est minoritaire dans de nombreuses régions du monde, où diverses communautés sont la cible de discriminations, voire de violations graves des droits de l'homme. Ces dernières sont soit le fait de l'État, soit d'autres groupes sociaux, voire d'une combinaison des deux. Dans ce contexte, l'Organisation des Nations Unies s'est récemment engagée dans la défense de ces communautés minoritaires opprimées et le Parlement européen s'est investi à travers un nombre croissant de résolutions. Ce briefing a été publié à la suite d'une demande en vue d'une conférence organisée par le Parlement européen dans le cadre de l'article 17 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne.