Les politiques de l’Union – Au service des citoyens: Soutien de l’Union à la démocratie et à la paix dans le monde

28-06-2019

L’Union européenne a été conçue de sorte à constituer un projet d’intégration visant à préserver la paix parmi ses États membres, défi crucial qu’elle relève avec brio depuis plus de 60 ans. En tant que communauté d’États partageant les mêmes idées, l’Union repose également sur des valeurs fondamentales, telles que la démocratie et l’état de droit, qu’elle aspire à promouvoir, aussi bien en son sein qu’en dehors de son territoire, et qui constituent le fil d’Ariane de l’ensemble de ses actions. Dans cette perspective, l’Union élabore des politiques spécifiques afin de soutenir la démocratie et la paix dans le monde. Elle tend également à intégrer la quête de la paix et de la démocratie dans toutes les autres actions extérieures qu’elle mène dans des domaines tels que le commerce, le développement, les politiques d’élargissement et de voisinage, sa politique étrangère et de sécurité commune, et les relations politiques et diplomatiques entretenues avec des pays tiers et des institutions multilatérales. L’Union s’est forgée une réputation, d’une part, d’organisation à la puissance douce guidée par une vision normative et, d’autre part, d’acteur œuvrant de manière efficace en faveur de la paix et de la démocratie. Le renforcement de la paix et de la démocratie dans le monde n’a jamais été une tâche aisée, mais le contexte géopolitique actuel pose de nouveaux défis. La multiplication, l’aggravation et la prolongation des conflits, dont certains ont pour théâtre le voisinage immédiat de l’Union européenne, ainsi que l’émergence de menaces nouvelles, telles que le terrorisme ou la prolifération nucléaire, et la crise des systèmes libéraux incitent l’Union à intensifier ses efforts et à en accroître la portée. Ces défis ont également fait naître une nouvelle approche de l’action qui s’appuie sur le concept de «société résiliente», lui-même fondé sur deux piliers se renforçant mutuellement, à savoir la paix et la démocratie, et se sont traduits par l’octroi d’une attention particulière aux États fragiles. Dans ce contexte, des études menées récemment montrent que les citoyens attendent de l’Union qu’elle joue un rôle encore plus actif dans la promotion de la paix et de la démocratie en dehors de son territoire, ce qui devrait certainement renforcer sa détermination à réaliser des avancées supplémentaires dans ces domaines cruciaux. Le présent document est une mise à jour d’une note plus ancienne, publiée avant les élections européennes de 2019.

L’Union européenne a été conçue de sorte à constituer un projet d’intégration visant à préserver la paix parmi ses États membres, défi crucial qu’elle relève avec brio depuis plus de 60 ans. En tant que communauté d’États partageant les mêmes idées, l’Union repose également sur des valeurs fondamentales, telles que la démocratie et l’état de droit, qu’elle aspire à promouvoir, aussi bien en son sein qu’en dehors de son territoire, et qui constituent le fil d’Ariane de l’ensemble de ses actions. Dans cette perspective, l’Union élabore des politiques spécifiques afin de soutenir la démocratie et la paix dans le monde. Elle tend également à intégrer la quête de la paix et de la démocratie dans toutes les autres actions extérieures qu’elle mène dans des domaines tels que le commerce, le développement, les politiques d’élargissement et de voisinage, sa politique étrangère et de sécurité commune, et les relations politiques et diplomatiques entretenues avec des pays tiers et des institutions multilatérales. L’Union s’est forgée une réputation, d’une part, d’organisation à la puissance douce guidée par une vision normative et, d’autre part, d’acteur œuvrant de manière efficace en faveur de la paix et de la démocratie. Le renforcement de la paix et de la démocratie dans le monde n’a jamais été une tâche aisée, mais le contexte géopolitique actuel pose de nouveaux défis. La multiplication, l’aggravation et la prolongation des conflits, dont certains ont pour théâtre le voisinage immédiat de l’Union européenne, ainsi que l’émergence de menaces nouvelles, telles que le terrorisme ou la prolifération nucléaire, et la crise des systèmes libéraux incitent l’Union à intensifier ses efforts et à en accroître la portée. Ces défis ont également fait naître une nouvelle approche de l’action qui s’appuie sur le concept de «société résiliente», lui-même fondé sur deux piliers se renforçant mutuellement, à savoir la paix et la démocratie, et se sont traduits par l’octroi d’une attention particulière aux États fragiles. Dans ce contexte, des études menées récemment montrent que les citoyens attendent de l’Union qu’elle joue un rôle encore plus actif dans la promotion de la paix et de la démocratie en dehors de son territoire, ce qui devrait certainement renforcer sa détermination à réaliser des avancées supplémentaires dans ces domaines cruciaux. Le présent document est une mise à jour d’une note plus ancienne, publiée avant les élections européennes de 2019.