Les politiques de l’Union – Au service des citoyens: La transformation numérique

28-06-2019

Une révolution numérique est en cours, qui transforme le monde tel que nous le connaissons à une vitesse inouïe. Les technologies numériques ont changé non seulement la façon dont évoluent les entreprises, mais aussi celle dont les gens se connectent, échangent des informations et interagissent avec les secteurs public et privé. Les entreprises et citoyens européens ont besoin d’un cadre politique adéquat ainsi que de compétences et d’infrastructures appropriées pour tirer parti de l’énorme valeur générée par l’économie numérique et assurer le succès de la transformation numérique. L’Union européenne joue un rôle prépondérant dans la définition de l’économie numérique, grâce à différentes initiatives politiques, qui vont de la promotion de l’investissement dans la réforme du droit de l’Union à des actions non législatives visant à améliorer la coordination et l’échange de bonnes pratiques des États membres. La législature 2014-2019 a vu se concrétiser un certain nombre d’initiatives dans les domaines de la numérisation de l’industrie et des services publics, des investissements dans les infrastructures et services numériques, dans les programmes de recherche, dans la cybersécurité, dans le commerce électronique, dans le droit d’auteur et dans la législation sur la protection des données. Les citoyens de l’Union sont de plus en plus conscients du rôle important que les technologies numériques jouent dans leur vie quotidienne. Selon un rapport de 2017, deux tiers des Européens affirment que ces technologies ont des conséquences positives sur la société, sur l’économie et sur leurs propres vies, mais qu’elles s’accompagnent néanmoins de nouveaux défis. La majorité des répondants estiment en effet que l’Union européenne, les autorités des États membres et les entreprises doivent prendre des mesures pour remédier aux conséquences de ces technologies. La récente proposition du programme «Europe numérique» (pour la période 2021-2027), premier programme de financement exclusivement consacré au soutien de la transformation numérique dans l’Union, montre que cette dernière entend renforcer son soutien à la transformation numérique dans les années à venir. De nouvelles mesures seront sans doute nécessaires, notamment en vue d’accroître les investissements dans les infrastructures, de stimuler l’innovation, d’encourager les champions du numérique et la numérisation des entreprises, de réduire les fractures numériques, de supprimer les obstacles restants au marché unique numérique et de garantir un cadre juridique et réglementaire adapté dans les domaines de l’informatique de pointe et des données, de l’intelligence artificielle et de la cybersécurité. Le Parlement européen, en tant que colégislateur, participe très étroitement à la conception du cadre politique qui aidera les citoyens et les entreprises à exploiter pleinement le potentiel des technologies numériques. Le présent document est une mise à jour d’un briefing plus ancien, publié avant les élections européennes de 2019.

Une révolution numérique est en cours, qui transforme le monde tel que nous le connaissons à une vitesse inouïe. Les technologies numériques ont changé non seulement la façon dont évoluent les entreprises, mais aussi celle dont les gens se connectent, échangent des informations et interagissent avec les secteurs public et privé. Les entreprises et citoyens européens ont besoin d’un cadre politique adéquat ainsi que de compétences et d’infrastructures appropriées pour tirer parti de l’énorme valeur générée par l’économie numérique et assurer le succès de la transformation numérique. L’Union européenne joue un rôle prépondérant dans la définition de l’économie numérique, grâce à différentes initiatives politiques, qui vont de la promotion de l’investissement dans la réforme du droit de l’Union à des actions non législatives visant à améliorer la coordination et l’échange de bonnes pratiques des États membres. La législature 2014-2019 a vu se concrétiser un certain nombre d’initiatives dans les domaines de la numérisation de l’industrie et des services publics, des investissements dans les infrastructures et services numériques, dans les programmes de recherche, dans la cybersécurité, dans le commerce électronique, dans le droit d’auteur et dans la législation sur la protection des données. Les citoyens de l’Union sont de plus en plus conscients du rôle important que les technologies numériques jouent dans leur vie quotidienne. Selon un rapport de 2017, deux tiers des Européens affirment que ces technologies ont des conséquences positives sur la société, sur l’économie et sur leurs propres vies, mais qu’elles s’accompagnent néanmoins de nouveaux défis. La majorité des répondants estiment en effet que l’Union européenne, les autorités des États membres et les entreprises doivent prendre des mesures pour remédier aux conséquences de ces technologies. La récente proposition du programme «Europe numérique» (pour la période 2021-2027), premier programme de financement exclusivement consacré au soutien de la transformation numérique dans l’Union, montre que cette dernière entend renforcer son soutien à la transformation numérique dans les années à venir. De nouvelles mesures seront sans doute nécessaires, notamment en vue d’accroître les investissements dans les infrastructures, de stimuler l’innovation, d’encourager les champions du numérique et la numérisation des entreprises, de réduire les fractures numériques, de supprimer les obstacles restants au marché unique numérique et de garantir un cadre juridique et réglementaire adapté dans les domaines de l’informatique de pointe et des données, de l’intelligence artificielle et de la cybersécurité. Le Parlement européen, en tant que colégislateur, participe très étroitement à la conception du cadre politique qui aidera les citoyens et les entreprises à exploiter pleinement le potentiel des technologies numériques. Le présent document est une mise à jour d’un briefing plus ancien, publié avant les élections européennes de 2019.