Sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne: Questions juridiques et de procédure

27-03-2017

À l’issue du référendum du Royaume-Uni en juin 2016, qui a indiqué qu’une majorité des votants étaient favorables à la sortie de leur pays de l’Union européenne, une période d’incertitude a débuté pour le Royaume-Uni et l’Union. Bien que le processus de retrait de l’Union soit décrit dans ses grandes lignes dans l’article 50 du traité sur l’Union européenne, en pratique, un certain nombre de points demeurent sibyllins – d’autant plus qu’il n’existe pas de précédent d’un État membre quittant l’Union. Cette analyse approfondie étudie les questions juridiques et de procédure concernant le retrait du Royaume-Uni, en se concentrant en particulier sur le processus de sortie officiel qui dépend de l’article 50 du TUE et sur les préparations aux négociations des institutions de l’Union. Des modèles possibles pour la future relation entre le Royaume-Uni et l’Union y sont décrits, de même que différents cadres de coopération entre l’Union et des pays tiers.

À l’issue du référendum du Royaume-Uni en juin 2016, qui a indiqué qu’une majorité des votants étaient favorables à la sortie de leur pays de l’Union européenne, une période d’incertitude a débuté pour le Royaume-Uni et l’Union. Bien que le processus de retrait de l’Union soit décrit dans ses grandes lignes dans l’article 50 du traité sur l’Union européenne, en pratique, un certain nombre de points demeurent sibyllins – d’autant plus qu’il n’existe pas de précédent d’un État membre quittant l’Union. Cette analyse approfondie étudie les questions juridiques et de procédure concernant le retrait du Royaume-Uni, en se concentrant en particulier sur le processus de sortie officiel qui dépend de l’article 50 du TUE et sur les préparations aux négociations des institutions de l’Union. Des modèles possibles pour la future relation entre le Royaume-Uni et l’Union y sont décrits, de même que différents cadres de coopération entre l’Union et des pays tiers.