Tourisme et Union européenne: Tendances récentes et évolutions politiques

25-09-2015

Le tourisme est la troisième activité socioéconomique de l'Union européenne et contribue de manière notable à l'économie de l'Union et à la création d'emplois. L'Europe est par ailleurs la région la plus visitée au monde. Toutefois, la croissance du tourisme est plus forte dans d'autres régions et la part de marché de l'Europe, en termes d'arrivées de touristes internationaux et de recettes, est en baisse. Les entreprises du secteur du tourisme dans l'Union sont confrontées à un certain nombre de changements du profil et du comportement des touristes, par exemple, en termes d'âge, de pays d'origine, de façon de programmer et d'acheter les voyages ou de mode de transport utilisé. La politique du tourisme demeure de la compétence des États membres. Étant donné que les traités ne permettent à l'Union que d'appuyer, de coordonner ou de compléter l'action des États membres, la politique européenne du tourisme est relativement limitée et consiste essentiellement à fournir un soutien financier ou à légiférer au travers d'autres politiques de l'Union. Le cadre actuel de la politique du tourisme repose sur une communication de 2010, mais la Commission européenne devrait adopter une stratégie révisée dans le courant de l'année 2015.

Le tourisme est la troisième activité socioéconomique de l'Union européenne et contribue de manière notable à l'économie de l'Union et à la création d'emplois. L'Europe est par ailleurs la région la plus visitée au monde. Toutefois, la croissance du tourisme est plus forte dans d'autres régions et la part de marché de l'Europe, en termes d'arrivées de touristes internationaux et de recettes, est en baisse. Les entreprises du secteur du tourisme dans l'Union sont confrontées à un certain nombre de changements du profil et du comportement des touristes, par exemple, en termes d'âge, de pays d'origine, de façon de programmer et d'acheter les voyages ou de mode de transport utilisé. La politique du tourisme demeure de la compétence des États membres. Étant donné que les traités ne permettent à l'Union que d'appuyer, de coordonner ou de compléter l'action des États membres, la politique européenne du tourisme est relativement limitée et consiste essentiellement à fournir un soutien financier ou à légiférer au travers d'autres politiques de l'Union. Le cadre actuel de la politique du tourisme repose sur une communication de 2010, mais la Commission européenne devrait adopter une stratégie révisée dans le courant de l'année 2015.