Les dix priorités de la Commission Juncker: Évaluation de fin de mandat

03-05-2019

La présente publication d’avril 2019 clôt le cycle de suivi semestriel des dix priorités de la Commission Juncker par le service de recherche du Parlement européen. Après la dernière session plénière de la législature 2014-2019 du Parlement, et à l’approche de la fin du mandat de la Commission européenne, elle offre un aperçu actualisé de l’état d’avancement de la mise en œuvre des différentes initiatives législatives et politiques découlant des dix priorités définies par le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, lors de sa prise de fonctions en 2014. L’analyse indique que, sur les 547 propositions envisagées par la Commission, 512 ont été présentées (94 %), desquelles 361 ont été adoptées (66 %). 151 propositions (28 %) qui n’ont pas encore été adoptées à ce jour, et leur sort pourrait bien dépendre de la transition institutionnelle de l’Union de cette année. Parmi celles-ci, 115 (21 %) ont suivi le cours normal de la procédure législative, tandis que 36 (7 %) ont été soit ralenties, soit bloquées. À la veille des élections du Parlement européen de 2019, le présent document vise à évaluer dans quelle mesure la Commission Juncker a rempli les objectifs qu’elle s’était fixés, à prendre note des réalisations accomplies à ce jour et à recenser les domaines dans lesquels des difficultés ont été, ou sont toujours, rencontrées.

La présente publication d’avril 2019 clôt le cycle de suivi semestriel des dix priorités de la Commission Juncker par le service de recherche du Parlement européen. Après la dernière session plénière de la législature 2014-2019 du Parlement, et à l’approche de la fin du mandat de la Commission européenne, elle offre un aperçu actualisé de l’état d’avancement de la mise en œuvre des différentes initiatives législatives et politiques découlant des dix priorités définies par le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, lors de sa prise de fonctions en 2014. L’analyse indique que, sur les 547 propositions envisagées par la Commission, 512 ont été présentées (94 %), desquelles 361 ont été adoptées (66 %). 151 propositions (28 %) qui n’ont pas encore été adoptées à ce jour, et leur sort pourrait bien dépendre de la transition institutionnelle de l’Union de cette année. Parmi celles-ci, 115 (21 %) ont suivi le cours normal de la procédure législative, tandis que 36 (7 %) ont été soit ralenties, soit bloquées. À la veille des élections du Parlement européen de 2019, le présent document vise à évaluer dans quelle mesure la Commission Juncker a rempli les objectifs qu’elle s’était fixés, à prendre note des réalisations accomplies à ce jour et à recenser les domaines dans lesquels des difficultés ont été, ou sont toujours, rencontrées.