Les dix priorités de la Commission Juncker: État d’avancement à l’automne 2018

07-09-2018

À l’approche de la dernière année du mandat de cinq ans de la Commission, la présente publication offre un aperçu actualisé de l’état d’avancement de la mise en œuvre des différentes initiatives législatives et politiques découlant des dix priorités définies par le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, lors de sa prise de fonctions en 2014. Ce document est destiné à évaluer la progression vers les objectifs que la Commission s’est fixés et à cerner les domaines qui ont posé ou posent encore problème, tandis que les institutions de l’Union se préparent en vue des élections parlementaires européennes de 2019. Cette analyse, qui s’inscrit dans la lignée des évaluations continues réalisées tout au long des cinq années de mandat de la Commission, montre qu’à ce jour, 89 % des propositions envisagées par la Commission ont été déposées, et 40 % ont été adoptées. Sur les 49 % de propositions qui n’ont pas encore été adoptées, environ deux tiers suivent de manière satisfaisante le cours du processus législatif de l’Union.

À l’approche de la dernière année du mandat de cinq ans de la Commission, la présente publication offre un aperçu actualisé de l’état d’avancement de la mise en œuvre des différentes initiatives législatives et politiques découlant des dix priorités définies par le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, lors de sa prise de fonctions en 2014. Ce document est destiné à évaluer la progression vers les objectifs que la Commission s’est fixés et à cerner les domaines qui ont posé ou posent encore problème, tandis que les institutions de l’Union se préparent en vue des élections parlementaires européennes de 2019. Cette analyse, qui s’inscrit dans la lignée des évaluations continues réalisées tout au long des cinq années de mandat de la Commission, montre qu’à ce jour, 89 % des propositions envisagées par la Commission ont été déposées, et 40 % ont été adoptées. Sur les 49 % de propositions qui n’ont pas encore été adoptées, environ deux tiers suivent de manière satisfaisante le cours du processus législatif de l’Union.