Options pour réduire le gaspillage alimentaire

15-10-2013

La réduction du gaspillage alimentaire est considérée comme un levier important pour garantir la sécurité alimentaire mondiale, car elle permettrait de libérer des ressources épuisables pour d'autres utilisations, de réduire les risques environnementaux, et d'éviter des pertes financières. Dans sa feuille de route pour une Europe efficace dans l'utilisation de ses ressources, la Commission européenne s'est fixé pour objectif de réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici 2020. La présente étude formule des approches visant à éviter le gaspillage alimentaire après une analyse minutieuse de l'ampleur, des raisons, et des modalités du gaspillage alimentaire dans l'Union européenne des 27. Elle met l'accent sur les mesures et les instruments considérés dans la littérature ou dans le débat actuel comme particulièrement utiles, faciles à mettre en oeuvre et/ou ayant déjà prouvé leur efficacité dans la pratique. Il est entre autres proposé d'améliorer et d'harmoniser la base de données disponible, de fixer des objectifs de réduction au niveau national et régional, de réviser la réglementation existante sur l'étiquetage des dates alimentaires, de mettre sur pied des campagnes de sensibilisation, d'introduire des incitants économiques, d'améliorer les flux de travail et, enfin, de mettre en oeuvre une gestion intégrée de la chaîne d'approvisionnement dans le secteur de la fabrication et du commerce de gros/détail, et en particulier de réaliser des innovations technologiques susceptibles de réduire le gaspillage alimentaire.

La réduction du gaspillage alimentaire est considérée comme un levier important pour garantir la sécurité alimentaire mondiale, car elle permettrait de libérer des ressources épuisables pour d'autres utilisations, de réduire les risques environnementaux, et d'éviter des pertes financières. Dans sa feuille de route pour une Europe efficace dans l'utilisation de ses ressources, la Commission européenne s'est fixé pour objectif de réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici 2020. La présente étude formule des approches visant à éviter le gaspillage alimentaire après une analyse minutieuse de l'ampleur, des raisons, et des modalités du gaspillage alimentaire dans l'Union européenne des 27. Elle met l'accent sur les mesures et les instruments considérés dans la littérature ou dans le débat actuel comme particulièrement utiles, faciles à mettre en oeuvre et/ou ayant déjà prouvé leur efficacité dans la pratique. Il est entre autres proposé d'améliorer et d'harmoniser la base de données disponible, de fixer des objectifs de réduction au niveau national et régional, de réviser la réglementation existante sur l'étiquetage des dates alimentaires, de mettre sur pied des campagnes de sensibilisation, d'introduire des incitants économiques, d'améliorer les flux de travail et, enfin, de mettre en oeuvre une gestion intégrée de la chaîne d'approvisionnement dans le secteur de la fabrication et du commerce de gros/détail, et en particulier de réaliser des innovations technologiques susceptibles de réduire le gaspillage alimentaire.

Auteur externe

Carmen Priefer (Project Leader), Juliane Jörissen and Klaus-Rainer Bräutigam (ITAS)