Options technologiques pour nourrir 10 milliards de personnes - Résumé du rapport de synthèse - Options pour des denrées alimentaires et une agriculture durables dans l'UE

15-11-2013

Comment l'Europe doit-elle réagir face aux demandes grandissantes qui pèsent sur nos systèmes alimentaires et agricoles résultant de l'augmentation de la population mondiale, de régimes alimentaires en évolution et de demandes concurrentes concernant les terres agricoles? Ce rapport propose un point de vue sur la manière dont l'Union pourrait contribuer au cours des prochaines décennies à relever ces défis et expose certaines des options qui méritent une attention particulière. Il se concentre sur des options susceptibles d'accroître la productivité agricole tout en l'adaptant aux effets du changement climatique et en diminuant les émissions imputables à l'agriculture, sur les moyens d'inverser le recul permanent de la biodiversité en milieu agricole, sur la réduction du gaspillage alimentaire, les moyens de pousser le secteur alimentaire à utiliser plus efficacement les ressources et les options à notre disposition pour utiliser les déchets et résidus de façon à répondre durablement aux besoins en biomatériaux et en bioénergie. Il rassemble, tout en les synthétisant, certaines des analyses et des conclusions des cinq études commandées, analyse la situation telle qu'elle est actuellement et un certain nombre d'évolutions importantes à l'horizon 2050. L'Union européenne a mis au point avec fermeté des politiques environnementales et agricoles communes ainsi qu'une politique agricole commune, récemment réformée, qui accorde plus d'importance à l'environnement et à l'innovation, offrant ainsi aux États membres la possibilité d'amorcer un changement de cap. Dans le même temps, des défis majeurs doivent être relevés pour accroître la productivité de façon appropriée tout en diminuant les dommages que subissent les ressources agricoles et naturelles de l'Europe, mais aussi sa biodiversité. Il faudra parvenir à produire plus avec moins en Europe, et à réduire le gaspillage.

Comment l'Europe doit-elle réagir face aux demandes grandissantes qui pèsent sur nos systèmes alimentaires et agricoles résultant de l'augmentation de la population mondiale, de régimes alimentaires en évolution et de demandes concurrentes concernant les terres agricoles? Ce rapport propose un point de vue sur la manière dont l'Union pourrait contribuer au cours des prochaines décennies à relever ces défis et expose certaines des options qui méritent une attention particulière. Il se concentre sur des options susceptibles d'accroître la productivité agricole tout en l'adaptant aux effets du changement climatique et en diminuant les émissions imputables à l'agriculture, sur les moyens d'inverser le recul permanent de la biodiversité en milieu agricole, sur la réduction du gaspillage alimentaire, les moyens de pousser le secteur alimentaire à utiliser plus efficacement les ressources et les options à notre disposition pour utiliser les déchets et résidus de façon à répondre durablement aux besoins en biomatériaux et en bioénergie. Il rassemble, tout en les synthétisant, certaines des analyses et des conclusions des cinq études commandées, analyse la situation telle qu'elle est actuellement et un certain nombre d'évolutions importantes à l'horizon 2050. L'Union européenne a mis au point avec fermeté des politiques environnementales et agricoles communes ainsi qu'une politique agricole commune, récemment réformée, qui accorde plus d'importance à l'environnement et à l'innovation, offrant ainsi aux États membres la possibilité d'amorcer un changement de cap. Dans le même temps, des défis majeurs doivent être relevés pour accroître la productivité de façon appropriée tout en diminuant les dommages que subissent les ressources agricoles et naturelles de l'Europe, mais aussi sa biodiversité. Il faudra parvenir à produire plus avec moins en Europe, et à réduire le gaspillage.

Auteur externe

Evelyn Underwood, David Baldock, Harry Aiking, Allan Buckwell, Elizabeth Dooley, Ana Frelih-Larsen, Sandra Naumann, Clementine O’Connor, Jana Poláková and Graham Tucker