Régions en déclin : un nouveau paradigme démographique et territorial

16-06-2008

L’Union européenne constitue actuellement avec la Russie et le Japon la partie du monde qui devrait connaître la croissance démographique la plus faible dans les années à venir. Au-delà des questions de politique extérieure, ces évolutions ont également un impact sur les évolutions régionales et locales. C’est donc l’ensemble de la politique de cohésion économique, sociale et territoriale qui est concerné par les phénomènes démographiques contemporains. L’apparition d’une décroissance démographique à l’échelle de régions entières vient s’ajouter et parfois se confondre avec les problématiques de disparités de développement qui sont traditionnellement au coeur de la politique de cohésion de l’Union européenne. De l'avis des auteurs, ceci doit conduire à repenser cette politique dans toutes ses dimensions : économique, sociale, environnementale et surtout territoriale. Les réponses au problème de la décroissance démographique passeraient ainsi par la mise en place d’une gouvernance multi-scalaire impliquant des niveaux d’intervention à la fois suprarégionaux (Union européenne, Etats), infrarégionaux (autorités locales, agglomérations) et transrégionaux (espaces transfrontaliers, marges internes).

L’Union européenne constitue actuellement avec la Russie et le Japon la partie du monde qui devrait connaître la croissance démographique la plus faible dans les années à venir. Au-delà des questions de politique extérieure, ces évolutions ont également un impact sur les évolutions régionales et locales. C’est donc l’ensemble de la politique de cohésion économique, sociale et territoriale qui est concerné par les phénomènes démographiques contemporains. L’apparition d’une décroissance démographique à l’échelle de régions entières vient s’ajouter et parfois se confondre avec les problématiques de disparités de développement qui sont traditionnellement au coeur de la politique de cohésion de l’Union européenne. De l'avis des auteurs, ceci doit conduire à repenser cette politique dans toutes ses dimensions : économique, sociale, environnementale et surtout territoriale. Les réponses au problème de la décroissance démographique passeraient ainsi par la mise en place d’une gouvernance multi-scalaire impliquant des niveaux d’intervention à la fois suprarégionaux (Union européenne, Etats), infrarégionaux (autorités locales, agglomérations) et transrégionaux (espaces transfrontaliers, marges internes).

Auteur externe

Claude Grasland, Ronan Ysebaert, Bernard Corminboeuf, Nicolas Gaubert, Nicolas Lambert, Isabelle Salmon (UMS RIATE - Université Paris Diderot) ; Myriam Baron, Sophie Baudet-Michel, Estelle Ducom, Dominique Rivière, Camille Schmoll, Christine Zanin (Géographie-cités - CNRS Paris-A) ; Jérome Gensel, Jean-Marc Vincent, Christine Plumejeaud (LIG - Université Joseph Fourier) ; Gilles Van Hamme (IGEAT - Université Libre de Bruxelles) ;Einar Holm, Magnus Strömgren (Université d’Umeå) ; Pasquale Coppola, Alessia Salaris (Université de Naples) ; Octavian Groza, Ionel Muntele, George Turcanasu et Oana Stoleriu (CUGUAT – TIGRIS - Université Alexandru Ioan Cuza)