Réduire notre empreinte écologique 

Application du système EMAS au Parlement européen

Le Parlement européen reconnaît qu’il lui incombe de contribuer activement au développement durable, objectif à long terme. Il assume cette responsabilité non seulement dans son action politique et législative, mais aussi dans son fonctionnement et dans les décisions qu’il prend au quotidien.

Le Parlement européen a ainsi décidé d’engager son administration sur la voie de l’application de la norme EMAS (système de management environnemental et d’audit), dans le souci d’améliorer constamment ses résultats environnementaux conformément au règlement (CE) nº 1221/2009 (EMAS) et à la certification ISO 14001:2015.

De la consommation énergétique aux émissions de carbone, en passant par la mobilité, l’eau et les déchets, nous avons déterminé les meilleures pratiques permettant de réduire notre incidence environnementale et de contribuer à un avenir plus durable.

Principales réalisations en matière de réduction de notre empreinte écologique

Le Parlement a considérablement progressé depuis 2007, année du lancement d’EMAS sur ses trois lieux de travail. Entre 2012* et 2019, le Parlement a réussi à:

  • réduire ses émissions de carbone de 38 %
  • réduire sa consommation d’électricité de 16 % et sa consommation de gaz de 23 %
  • porter à 15 % de sa consommation totale d’énergie la part d’énergie produite sur place à partir de sources renouvelables
  • réduire sa consommation de papier de 44 %
  • réduire son gaspillage alimentaire de 22 %
  • accroître son taux de recyclage des déchets à 67 %
  • élaborer et mettre en œuvre, à l’échelle de toute l’institution, une méthode systématique de passation de marchés publics écologiques, avec l’organisation régulière d’ateliers à l’intention des personnes qui organisent les appels d’offres.

Pour en savoir plus sur nos objectifs et résultats, cliquez ici.

* à l’exception des émissions de carbone, dont l’année de référence pour les comparaisons est 2006.

Utilisation d’électricité verte et compensation des émissions

Le Parlement compense toutes ses émissions irréductibles de carbone depuis 2016, ce qui en fait la première institution européenne entièrement neutre en carbone. Il utilise également une électricité 100 % «verte» issue de sources renouvelables certifiées.

En outre, 15 % de l’énergie totale utilisée est produite sur place à partir de sources renouvelables, par exemple par des pompes à chaleur géothermiques, la production combinée de chaleur et d’électricité ou des panneaux photovoltaïques.

Logique circulaire

Le Parlement a également été la première institution de l’Union à lancer un vaste programme de dons alimentaires en 2016, au titre duquel les denrées invendues sont données à des œuvres caritatives au lieu d’être jetées.

Les ordinateurs fixes et portables, les écrans et les meubles déclassés sont également donnés à des organisations caritatives afin d’être réutilisés.

Participation du personnel

Si nous voulons construire un avenir durable ensemble, tout le monde doit se mobiliser. Les équipes du Parlement européen sont sans cesse encouragées à penser de manière écoresponsable, que ce soit au travail ou dans leur vie personnelle.

Des formations et des campagnes sont organisées pour les aider à mieux connaître les solutions durables, ce qui facilite une meilleure gestion des déchets, une réduction de la consommation d’eau, des déplacements domicile-travail plus durables et bien d’autres améliorations dans l’environnement de travail.

Pour plus d’informations, veuillez contacter l’équipe EMAS à l’adresse électronique suivante:

Contact: 

En s’appuyant sur l’engagement de chaque membre du personnel et le soutien de l’ensemble des services, EMAS fournit au Parlement européen le cadre qui lui permet de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et d’économiser les ressources dans l’intérêt des générations futures. Dans le cadre du pacte vert pour l’Europe, le Parlement examine également des politiques tournées vers l’avenir en matière de neutralité carbone et étudie comment montrer l’exemple dans la lutte contre le changement climatique.