Demandes d'informations des citoyens (Ask EP) 

Si vous désirez en savoir plus sur les activités, les compétences et l’organisation du Parlement européen, vous pouvez joindre l’unité «Demandes d’informations des citoyens» grâce au formulaire accessible ci-dessous.

Posez-nous vos questions, nous sommes là pour y répondre

Vous trouverez sur cette page une sélection des dernières questions qui intéressent particulièrement les citoyens qui s'adressent au Parlement européen; vous trouverez également les réponses que nous leur avons apportées.

  • Que fait l’Union européenne pour lutter contre la corruption en Europe? 

    La corruption reste un véritable problème pour la société dans son ensemble. Elle constitue une infraction grave susceptible de revêtir une dimension transfrontalière. La lutte contre la criminalité relève avant tout de la compétence des autorités des pays de l’Union, qui restent responsables en dernier ressort des principaux aspects liés à la lutte contre la corruption: le maintien de l’ordre, les mesures judiciaires prises sur le terrain et les ressources budgétaires allouées aux fonctions de police et à l’administration de la justice.

      
  • Sur quoi portent les demandes des citoyens qui contactent le Parlement européen et son Président? 

    Des citoyens de de l’Union et d’ailleurs s’adressent au Parlement européen et à son Président, David  L’unité «demandes d’informations des citoyens» (Ask EP) du Parlement européen répond dans toutes les langues de l’Union – du suédois au slovaque, en passant par le polonais et le portugais!

      
  • Quelles mesures le Parlement européen prend-il pour lutter contre la réticence à la vaccination en Europe? 

    La réticence à la vaccination fait référence au retard dans l’acceptation ou au refus de vaccins malgré la disponibilité de services de vaccination. La réticence à la vaccination est un phénomène complexe qui varie selon le contexte, l’époque, le lieu et les vaccins. Elle intègre des facteurs tels que la sous-estimation des risques (par exemple, une perception négative de la nécessité ou de la valeur des vaccins), la commodité (autrement dit la difficulté d’accès) et la confiance (c’est-à-dire une méfiance vis-à-vis du vaccin ou du fournisseur). Si les autorités gouvernementales décident de la politique de vaccination, l’Union européenne contribue à coordonner les politiques et les programmes des États membres de l’Union, par exemple en combattant la réticence à la vaccination.

      
  • Quelle est la position du Parlement européen sur l’intelligence artificielle? 

    L’intelligence artificielle (IA) est une technologie qui repose à la fois sur des algorithmes d’apprentissage automatique, sur la robotique et sur des systèmes automatisés de prise de décision. Elle est au cœur de la transformation numérique de la société et l’Union européenne en a fait une priorité. D’une part, l’IA pourrait avoir des retombées positives sur la société et l’économie, notamment dans le secteur des soins de santé ou dans celui des transports. D’autre part, elle comporte un certain nombre de risques potentiels pour les droits fondamentaux des citoyens de l’Union. L’Union souhaite par conséquent encourager et réglementer l’IA, en tenant compte aussi bien des risques que des avantages que présente cette technologie.

      
  • Quelles mesures l’Union européenne a-t-elle prises concernant les changements d’heure saisonniers? 

    L’Union européenne a tout d’abord unifié les dispositions relatives à l’heure d’été en 1980, afin de garantir une approche harmonisée du changement d’heure au sein du marché unique. Jusqu’alors, les pratiques et les calendriers nationaux en matière d’heure d’été étaient différents, ce qui a eu des conséquences évidentes sur les différences temporelles entre pays voisins. Une directive de l’Union de 2000 sur les dispositions relatives à l’heure d’été régit désormais les changements d’heure saisonniers. Elle définit la période de l’heure d’été comme «la période de l’année pendant laquelle l’heure est avancée de soixante minutes par rapport à l’heure du reste de l’année» et précise qu’elle commence «le dernier dimanche de mars» et se termine «le dernier dimanche d’octobre». La directive précise qu’un régime coordonné de l’heure d’été est «important pour le fonctionnement du marché intérieur».

      
  • Pour obtenir le texte intégral dans la langue officielle de l’Union de votre choix, veuillez adresser ce formulaire à l’unité Demandes d’informations des citoyens (Ask EP).