aller au contenu
 

Des fruits et légumes à l’école !

30/08/2022

Ce matin, les 240 élèves de l’école maternelle et primaire de Henri Lonay à Ans ont reçu des pommes biologiques avec le logo du Parlement européen. La rentrée des classes est placée sous le signe d’une alimentation saine. L’eurodéputé socialiste belge Marc Tarabella a participé à la distribution de fruits pour sensibiliser les parents, les élèves et les professeurs au programme européen « Fruits, légumes et produits laitiers à l’école ».

Pommes ICET - © Nadia Lallemant
Pommes ICET - © Nadia Lallemant

Ce matin, les 240 élèves de l’école maternelle et primaire de Henri Lonay à Ans ont reçu des pommes biologiques avec le logo du Parlement européen. La rentrée des classes est placée sous le signe d’une alimentation saine. L’eurodéputé socialiste belge Marc Tarabella a participé à la distribution de fruits pour sensibiliser les parents, les élèves et les professeurs au programme européen « Fruits, légumes et produits laitiers à l’école ».

Ce programme, financé par l’UE, est en cours depuis 2017. Il vise à encourager la consommation de fruits, de légumes, de lait et de produits laitiers à l’école. Objectif : permettre aux enfants d’acquérir, dès le plus jeune âge, des habitudes alimentaires saines.

Entre 2017 et 2021, ce sont près de 240 000 tonnes de fruits et légumes frais et 580 000 000 litres de lait qui ont été distribués dans les écoles en Europe. En Belgique, chaque année, environ  420 000 écoliers ont pu bénéficier du programme.

Le budget européen consacré à ce programme est de 250 millions d’Euros par année (un peu moins de 5 millions pour la Belgique) pour la période 2017-2023.

Le Parlement européen a entamé des discussions sur la mise en œuvre du programme dans les États membres. C’est l’eurodéputé belge Marc Tarabella (BE,S&D) qui est chargé des négociations au nom de l’institution. 

Marc Tarabella, eurodéputé socialiste belge a déclaré : « Cinq ans après l’entrée en vigueur de ce règlement, les résultats du programme sont en-dessous de nos attentes tant en Belgique qu’à travers l’Europe. Les exemples sont nombreux : sous-utilisation budgétaire, marchés publics organisés à l’échelle régionale ou même nationale au détriment des petits producteurs, charge administrative trop importante pour les écoles. De plus, le budget actuel ne représente finalement qu’un fruit par semaine par enfant, ce qui n’est pas suffisant pour influer sur les habitudes alimentaires saines des enfants. »

  
Les écueils dans la mise en œuvre du programme ont été mis en avant dans une étude réalisée par le service de recherche du Parlement européen :

L’école Henri Lonay à Ans est une école en discrimination positive (niveau socio-économique très bas) et a un dispositif d’accueil et de scolarisation des primo-arrivants.

La distribution des pommes ce matin a été financée par le bureau en Belgique du Parlement européen.

Une autre distribution est prévue le vendredi 9 septembre à 10h30 avec Olivier Chastel (BE, Renew)  - Athenée Royal Jules Destrée, Rue des Haies 76, 6001 Charleroi.

 

Plus d’informations sur le programme :

Programme 2017-2023 : https://agriculture.ec.europa.eu/common-agricultural-policy/market-measures/school-fruit-vegetables-and-milk-scheme/school-scheme-explained_fr (en anglais)

Étude du service de recherche Parlement européen sur la mise en oeuvre du programme : https://www.europarl.europa.eu/RegData/etudes/STUD/2022/730339/EPRS_STU(2022)730339_EN.pdf (en anglais)

Les écoles peuvent déjà participer au programme à Bruxelles (https://fruit-ecole.brussels/) ainsi qu’en Wallonie (https://www.wallonie.be/fr/demarches/participer-au-programme-europeen-lait-fruits-et-legumes-lecole)

 
 

 

 

Joana HOSTEIN

Attachée de presse en Belgique

 

(+32) 2 28 42950 (BXL)

 

(+32) 497 26 57 39

 

joana.hostein@europarl.europa.eu