‘‘L’acharnement judiciaire dont est victime Karim Tabbou est incompréhensible’’

Déclaration conjointe de Maria Arena, présidente de la sous-commission des droits de l'homme, et d'Andrea Cozzolino, président de la délégation pour les relations avec les pays du Maghreb.

"La condamnation de Karim Tabbou en appel hier, et en l'absence de ses avocats, va à l'encontre de son droit à un procès équitable dont il bénéficie en vertu du droit algérien ainsi que des conventions internationales ratifiées par l'Algérie."