Veuillez saisir du texte

Le mot du Président

Bienvenue sur le site internet de la délégation du Parlement Européen pour l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE.

Je suis reconnaissant de la confiance que les membres de la Délégation de l'UE pour l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE m'ont accordé en me nommant comme président. En succédant à des personnalités de prestige et d'expérience qui ont laissé un héritage témoignant d'une grande responsabilité, je serai le président de cette Délégation durant une période aux multiples défis.

Je m'engage à veiller à ce que la Délégation de l'UE pour l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE contribue efficacement au renforcement d'une collaboration équilibrée entre les parties ainsi qu'à la promotion du développement durable, conformément aux objectifs de l'agenda de 2030, en vue de faire progresser et défendre les droits humains, l'état de droit et le respect entre les peuples.

Je compte sur tous les membres de cette Assemblée parlementaire paritaire et sur les équipes techniques et politiques qui les soutiennent pour que nous transformons ensemble la volonté d'une coopération et de développement en résultats tangibles en termes de qualité de vie des populations et pour la pérennité de notre planète.

Carlos Zorrinho

Constitutive meeting 26.09.2019

30-04-2020 - 11:23

The constitutive meeting of the Delegation to the ACP-EU Joint Parliamentary Assembly (DACP) was be held on Thursday, 26 September 2019, from 09:00 to 09:45, in Brussels.
The following Members have been elected:

Chair: Mr Carlos ZORRINHO - (S&D), PT
1st Vice Chair: Ms Chrysoula ZACHAROPOULOU - (RE), FR
2nd Vice Chair: Ms Jadwiga WIŚNIEWSKA - (ECR), PL
3rd Vice Chair: Mr Dan NICA - (S&D), RO
4th Vice Chair: Ms Elżbieta Katarzyna ŁUKACIJEWSKA - (EPP), PL
5th Vice Chair: Ms Idoia VILLANUEVA RUIZ - (GUE/NGL), ES
6th Vice Chair: Mr Pietro BARTOLO - (S&D), IT
7th Vice Chair: Mr Tineke STRIK - (GREENS/EFA), NL
8th Vice Chair: Mr Karol KARSKI - (ECR), PL
9th Vice Chair: Mr Michael GAHLER - (EPP), DE
10th Vice Chair: Ms Marie Pierre VEDRENNE - (RE) FR
11th Vice Chair: Ms Inese VAIDERE - (EPP), LV
12th Vice Chair: (the new MEP replacing Neena GILL after Brexit will be indicated when voted)

Declaration of the Co-Presidents on the award of the Nobel Peace Prize 2019

31-10-2019 - 12:30

The Co presidents of the ACP-EU Joint parliamentary Assembly, Carlos Zorrinho and Joseph Kono, warmly congratulate the Prime Minister of the Federal Republic of Ethiopia Dr Abiy Ahmed, on being awarded the Nobel Prize for Peace 2019 by the Norwegian Nobel Committee.

They recall that only a few months after becoming Prime Minister, Dr. Abiy Ahmed managed to achieve a peace agreement with Eritrea, an extraordinary accomplishment after decades of conflict between the two countries and a major contribution to peace and stability in the Horn of Africa. He has also initiated important reforms favoring the freedom of expression and fighting corruption. It is our hope that the award of the Nobel Peace Prize will encourage the Prime Minister and his government to continue building on the reforms in order to promote human rights and rule of law, peace and stability in the country as well as in the region.

The Co-Presidents join in celebrating this achievement with the people of Ethiopia and urges them to extend the same spirit of reconciliation and brotherhood across the nations.

Brussels, 16 October 2019

Declaration by the ACP-EU JPA Co-Presidents on Guinea Bissau

31-10-2019 - 12:30
The Co-Presidents of the ACP-EU Joint Parliamentary Assembly, Mr Carlos Zorrinho and Mr Joseph Owona Kono, express their deep concern with the current political developments in Guinea-Bissau and deem the Presidential decree aiming to dismiss Prime-Minister Gomes and his Government as unconstitutional and therefore illegal.

Such a move weakens the efforts put in place for elections and the programme that has been approved by the national Parliament with support from both regional and international partners, notably proven by the ECOWAS statement on the matter on 29 October 2019.

They call for the presidential elections foreseen on November 24th to be pursued and for all necessary measures to be taken to ensure stability and peace in the run-up to the elections and to allow for free, fair and transparent elections. They call on all actors to respect and promote the electoral process and not to take any actions that risk undermining it.

Brussels, 31 October 2019

Declaration of the Co-Presidents on Post-Cotonou Negotiations during the 38th JPA

13-12-2019 - 12:25
The Co-Presidents of the ACP-EU Joint Parliamentary Assembly (JPA) welcome the progress made so far in the negotiations on the strategic priorities of the future agreement and on the regional protocols. They take note that more time is needed to negotiate the remaining parts of the agreement and that the negotiations could not be finalised as originally anticipated by the end of October 2019.

The Co-Presidents of the JPA express their serious concern, however, with part of the EU negotiating mandate that seems to put into question the continued existence of the JPA and thereby weakens the parliamentary dimension of the ACP-EU partnership.

On the contrary, the Co-Presidents wish to emphasize the importance of enhancing the parliamentary dimension of the future agreement in order to ensure democratic accountability at all levels and to promote the legitimacy and visibility of the partnership.

They recall that the ACP-EU Joint Parliamentary Assembly has a prominent role to play to ensure democratic oversight of the future agreement, provide for an open, frank and comprehensive parliamentary dialogue and to promote democracy and human rights.

The Co-Presidents therefore consider it fundamental for the new institutional framework to include a strengthened ACP-EU Joint Parliamentary Assembly. They welcome the position taken by the European Parliament Committee on Development that this is a non-negotiable condition for giving Parliament's consent to the future agreement.

The Co-Presidents consider that the Joint Parliamentary Assembly shall continue to be composed of an equal numbers of EU and ACP representatives and that it shall meet regularly in plenary session, alternately in the European Union and in an ACP State, and not dependent on the convening of Joint Council meetings. Regional Partnership Parliamentary Committees shall hold yearly meetings, and not be dependent on the meetings of the Regional Partnership Council of Ministers being convened.

In view of the expiry date of the Cotonou Agreement in February 2020, the Co-Presidents of the JPA welcome the decision made by the ACP-EU Council of Ministers to delegate to the ACP-EU Committee of Ambassadors the power to adopt transitional measures until the new ACP-EU partnership comes into force.

The Co-Presidents of the JPA reconfirm the positions expressed in its two resolutions on post Cotonou adopted respectively in October 2016 and June 2018 and believe that some of its essential elements need to be strongly reiterated so that they can be fully taken into account during the remaining time of the negotiations.

18e réunion régionale de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE-Maseru (Lesotho)

13-03-2020 - 12:15
photo de famille de la18e réunion régionale de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE - Maseru (Lesotho) photo de famille de la18e réunion régionale de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE - Maseru (Lesotho)
lesothophoto.jpg © lesothophoto.jpg © European Parliament
La 18e réunion régionale de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE s'est tenue à Maseru (Lesotho) du 20 au 22 février 2020.

Déclaration de la présidence: la situation en Guinée-Bissau

05-03-2020 - 11:52
Déclaration de Carlos Zorrinho (S&D, PT), coprésident de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE, sur la situation politique actuelle en Guinée-Bissau.

"Je tiens à exprimer ma profonde inquiétude quant à l'évolution politique actuelle en Guinée-Bissau, où un nouveau président a récemment pris ses fonctions de manière anticonstitutionnelle, a limogé le gouvernement légitimement élu et a nommé un nouveau Premier ministre issu d'un parti politique minoritaire ne comptant que cinq membres du Parlement.

Les derniers événements ont provoqué la réintégration des militaires dans le processus politique, ce qui marque une aggravation significative de la situation. Cela a notamment été exprimé dans une déclaration de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) sur cette question le 28 février 2020.

Je demande que la Constitution soit respectée et que toutes les mesures nécessaires soient prises afin d'assurer la stabilité et la paix. J'appelle également tous les acteurs concernés à respecter et à promouvoir la démocratie, à respecter l'État de droit et à ne prendre aucune mesure qui risquerait de les compromettre."

Députés de l’UE et de l'ACP: Vaccins contre la COVID-19 sont un bien public mondial

25-08-2021 - 15:46
Man from Cote d'Ivoire gets a Covid vaccine shot Man from Cote d'Ivoire gets a Covid vaccine shot
The EU finances the COVAX facility with 2.2 billion euros - Vaccinations started in Cote d'Ivoire in early March © UNICEF 2021
Un accès équitable et amélioré aux vaccins est essentiel pour surmonter la pandémie de COVID-19 dans le monde entier ; l'UE devrait d'urgence renforcer son soutien aux pays partenaires d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) dans la lutte contre la pandémie. Il s'agit là des messages clés d'une résolution adoptée par l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE (APP) le jeudi 11 mars. À la suite du vote, le coprésident de l'Assemblée, Carlos Zorrinho, député européen, a souligné la nécessité d'accroître le soutien de l'UE au mécanisme COVAX, qui s'élève actuellement à 2,2 milliards d'euros, et a lancé un appel pour un pacte de vaccination de l'UE avec l'Afrique.


Les vaccins ne sont pas un « bien commercial comme n'importe quel autre », a déclaré Zorrinho, et « doivent être mis à disposition rapidement et à des prix accessibles à l'échelle mondiale ». Il a appelé l'UE et l'Union africaine à lever au moins 4 milliards d'euros supplémentaires afin de financer les vaccins destinés aux deux tiers de la population adulte africaine au cours des prochains 24 mois. La pandémie ne peut cesser chez nous que si la COVID est vaincue dans le monde entier, a ajouté Zorrinho.

À la suite des réunions en ligne des commissions et de la plénière au cours des derniers mois, l'Assemblée parlementaire paritaire a également adopté, le 11 mars, des résolutions par vote à distance sur la démocratie et le respect des constitutions, la diversification des économies des pays ACP et le chômage des jeunes.

Déclaration des co-présidents sur le maintien de l'APP dans le futur accord

06-10-2020 - 16:31
Déclaration commune des co-présidents de l'Assemblée parlementaire paritaire sur le maintien de l'Assemblée parlementaire paritaire dans le futur accord de partenariat ACP.

Les co-présidents de l'Assemblée Parlementaire Paritaire (APP ACP-UE), M. Carlos Zorrinho, député européen, et M. Faumuina Liuga, député du Samoa, se félicitent des progrès réalisés jusqu'à présent par les négociateurs en chef sur les négociations post-Cotonou. Ils notent que des efforts sont en cours pour conclure ces négociations et restent optimistes sur le fait que le nouvel accord proposé contribuera à répondre aux aspirations des peuples d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique et des citoyens de l'UE.

Les co-présidents de l'APP rappellent le rôle essentiel joué par l'Assemblée Parlementaire Paritaire ACP-UE dans la promotion des idéaux démocratiques du partenariat, l'amélioration de la responsabilité et la consolidation de la diplomatie parlementaire, en particulier la facilitation de l'action conjointe et la construction de coalitions efficaces dans les enceintes internationales.

À cet égard, les co-présidents se félicitent du soutien de la présidence allemande du Conseil de l'UE au maintien de l'Assemblée Parlementaire Paritaire dans l'après-Cotonou. Ils rappellent qu'une Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE, partie intégrante du cadre institutionnel du futur accord, est prévue dans le mandat de négociation des États ACP et constitue une "requête non négociable au regard du Parlement européen conditionnant son consentement au futur accord". Ils réitèrent la nécessité de garantir que cette APP ait une autonomie organisationnelle, soit soutenue par un co-secrétariat solide et se réunisse à intervalles réguliers.

Les co-présidents se félicitent de la priorité accordée par l'Allemagne à la conclusion prochaine des négociations d'un nouvel accord entre l'UE et les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, ce qui ouvrira la voie au soutien de l'accord par le Parlement européen et les parlements nationaux.

COVID-19: Les députés appellent à la solidarité avec les pays en développement

26-05-2020 - 11:56
Les États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique et l'Union européenne (ACP-UE) doivent travailler ensemble pour faire face à l'impact sanitaire et socio-économique de la crise COVID-19.

Dans une déclaration commune, les présidents de la commission du développement du Parlement européen, Tomas Tobé (PPE, SE), et de la délégation de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE, Carlos Zorrinho (S&D, PT), expriment leur solidarité avec les familles des victimes et des personnes touchées par le coronavirus.

Ils appellent le groupe des États ACP et l'Union européenne à démontrer leur solidarité en travaillant main dans la main pour faire face à l'impact sanitaire et socio-économique de la crise. Une crise mondiale exige une réponse mondiale. Ils estiment que ce n'est qu'en unissant les forces et en coopérant par-delà les frontières et les continents qu'il sera possible de vaincre le virus et de contenir ses conséquences. L'extension substantielle de la coopération internationale entre les scientifiques, les économistes, les décideurs politiques et les acteurs de l'aide humanitaire et du développement doit continuer à être l'une des mesures clés.

Ils appellent l'Union européenne et ses États membres à aider les pays ACP, en particulier ceux qui sont les plus touchés et ceux dont les populations sont les plus vulnérables et dont les économies et les systèmes de santé sont les plus fragiles.

Renforcer la capacité de réaction d'urgence et suspendre le paiement de la dette

Dans un premier temps, l'UE devrait intensifier sa réponse humanitaire et de développement afin d'aider les pays à faire face aux défis sanitaires immédiats, notamment en termes de renforcement de la préparation et de mise en place d'une capacité de réaction d'urgence. Dans la préparation de sa réponse extérieure, l'UE devrait également intégrer les nombreux enseignements tirés de la crise du virus Ebola.

Les deux présidents insistent sur la nécessité d'aborder l'impact économique et social dans les pays partenaires. Ils font également référence à l'appel de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) à suspendre le paiement de la dette des pays pauvres dont le PIB est inférieur à 1,175 dollar par habitant (pays de l'AID), s'ils en font la demande, et appellent l'Union européenne et les États du G20 à soutenir cet appel

Enfin, ils appellent la communauté internationale à travailler en étroite collaboration afin de parvenir à une réponse globale. Dans ce contexte, ils se félicitent tout particulièrement de l'appel pour un montant de 2 milliards de dollars américains en faveur d'un plan global de réponse humanitaire des Nations unies et appellent à des contributions substantielles de l'UE et du groupe des États ACP.

Déclaration commune des coprésidents de l’APP ACP-UE sur les mesures urgentes COVID19

26-06-2020 - 08:50
Déclaration commune des coprésidents de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE sur les mesures urgentes à prendre au niveau mondial en réaction à la pandémie de COVID-19

Les coprésidents de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE, M. Carlos Zorrinho et M. Faumina Liuga, font part de leur préoccupation en ce qui concerne les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur la situation socioéconomique des membres de l'Organisation des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique.

Ils relèvent que, bien que les membres de l'OEACP disposent d'une expérience précieuse pour ce qui est d'endiguer les épidémies, et bien que la plupart des États aient déjà pris des mesures résolues pour limiter la propagation du virus, la capacité de réaction en cas d'urgence sanitaire dans les pays ACP a besoin d'être renforcée par l'apport d'un appui immédiat aux systèmes publics de santé de ces pays.

Ils reconnaissent que les mesures restrictives prises pour limiter et endiguer la propagation de la pandémie de COVID-19 ont entraîné un arrêt des activités économiques et un «effet domino» qui a eu des répercussions directes et indirectes sur les populations, les entreprises et les services publics. À cet égard, ils demandent que soient mobilisées des ressources financières pour relancer la croissance économique, l'emploi et le développement durable. Ils réclament un moratoire immédiat sur tous les remboursements de dette bilatérale et multilatérale, tant publiques que privées, jusqu'à l'extinction de la pandémie.

Les coprésidents saluent la décision du G20 de suspendre le remboursement des dettes et réclament le déploiement d'une enveloppe de stimulation économique de grande ampleur auprès des membres de l'OEACP afin d'offrir à ces derniers la marge de manœuvre budgétaire nécessaire pour consacrer davantage de ressources sanitaires publiques à la lutte contre le virus, tout en atténuant les conséquences socioéconomiques de la COVID-19.

Ils exhortent en particulier la Banque mondiale, le FMI, la Banque africaine de développement, la Nouvelle banque de développement, la Banque asiatique de développement, la Banque de développement des Caraïbes et d'autres institutions régionales à mettre à profit tous les instruments disponibles et à revoir leurs politiques en matière d'accès au crédit ainsi que leurs quotas afin que les pays à faibles revenus puissent bénéficier pleinement de leur appui. Afin de fournir des liquidités supplémentaires pour l'acquisition de produits de base et de fournitures médicales essentielles, ils demandent au FMI de décider immédiatement d'attribuer des droits de tirage spéciaux. Ils réclament également que l'ensemble des partenaires de développement de l'OEACP établissent fermement leurs budgets d'aide au développement.

Ils soutiennent par ailleurs pleinement l'appel du secrétaire général des Nations unies du 23 mars en faveur d'une trêve mondiale dans les zones de conflit du monde entier afin de protéger les civils vulnérables des répercussions de la pandémie de COVID-19.

Ils appuient en outre une nouvelle fois l'appel du secrétaire général des Nations unies en faveur d'une initiative humanitaire ambitieuse pour les pays en développement, en s'appuyant sur le plan mondial d'action humanitaire face à la COVID-19 afin d'acheminer des denrées alimentaires et des fournitures logistiques vitales pour les populations les plus affectées par le confinement, la distanciation sociale et les taux de contamination élevés, y compris les réfugiés, les migrants et les personnes déplacées à l'intérieur de leur pays.

Contacts

Liens