Procédure : 2010/2685(RSP)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : B7-0358/2010

Textes déposés :

B7-0358/2010

Débats :

PV 16/06/2010 - 14
CRE 16/06/2010 - 14

Votes :

PV 17/06/2010 - 7.13
CRE 17/06/2010 - 7.13

Textes adoptés :

P7_TA(2010)0236
P7_TA(2010)0237

PROPOSITION DE RÉSOLUTION
PDF 113kWORD 63k
Voir aussi la proposition de résolution commune RC-B7-0358/2010
14.6.2010
PE441.940v01-00
 
B7-0358/2010

déposée à la suite d'une déclaration de la vice-présidente de la Commission européenne/haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité

conformément à l'article 110, paragraphe 2, du règlement


sur la situation dans la péninsule coréenne


Charles Tannock au nom du groupe ECR

Résolution du Parlement européen sur the situation de la péninsule coréenne  
B7‑0358

Le Parlement européen,

–  vu ses résolutions antérieures sur la République populaire démocratique de Corée,

 

–   vu l'article 110, paragraphe 2, de son règlement,

A. considérant que le 26 mars 2010, une explosion a fait sombrer le navire de guerre sud-coréen Cheonan, entraînant la mort de 46 personnes,

B.  considérant qu'une équipe internationale d'experts de Corée du Sud, du Royaume-Uni, des États-Unis, d'Australie et de Suède a entrepris de mener une enquête sur le naufrage du Cheonan,

C. considérant que cette enquête internationale a conclu que la République populaire démocratique de Corée était responsable du naufrage, citant pour preuve le fait que les débris de la torpille trouvés au cours de l'enquête correspondaient à une torpille nord-coréenne de type CHT-02D,

D. considérant que la communauté internationale a largement condamné la République populaire démocratique de Corée pour cet acte,

E.  considérant que la Haute représentante de l'Union européenne a condamné le naufrage du Cheonan, estimant qu'il s'agissait d'un acte de haine profondément irresponsable,

F.  considérant que le gouvernement de la République populaire de Chine n'a pas condamné à ce jour le naufrage du Cheonan,

G. considérant que la Corée du Sud a continué à acheminer de l'aide humanitaire à la République populaire démocratique de Corée en dépit d'une situation difficile sur le plan diplomatique,

H. considérant que la Corée du Sud a porté l'affaire devant le Conseil de sécurité des Nations unies,

I.   considérant que le mois de juin 2010 marque le dixième anniversaire du commencement des négociations entre la Corée du Nord et la Corée du Sud au sujet de la péninsule coréenne,

J.   considérant que le gouvernement de la République populaire démocratique de Corée continue de porter atteinte aux droits de l'homme à l'encontre de la population nord-coréenne, en ayant notamment recours à la torture et à des exécutions sommaires,

K. considérant que la République populaire démocratique de Corée est considérée comme un centre de production de fausse monnaie,

L.  considérant que la République populaire démocratique de Corée poursuit le développement de son programme d'armement nucléaire,

M. considérant que la résolution n° 1928 (2010) du Conseil de sécurité des Nations unies du 7 juin 2010 étend jusqu'au 12 juin 2011 le mandat concernant les sanctions du groupe d'experts à l'encontre de la République populaire démocratique de Corée,

1.  demande au gouvernement de la République populaire démocratique de Corée de reconnaître le naufrage du Cheonan et de présenter ses excuses;

2.  demande à la communauté internationale de maintenir la pression sur la République populaire démocratique de Corée afin d'honorer ses engagements au regard du droit international;

3.  demande instamment au gouvernement de la République populaire de Chine de faire preuve de responsabilité en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies en faisant usage de son influence économique sur la République populaire démocratique de Corée pour réduire les tensions sur la péninsule coréenne;

4.  demande instamment au gouvernement de la République populaire de Chine d'utiliser son influence en faveur d'une reprise des négociations à six;

5.  salue le rôle de l'armée américaine pour sa présence en Corée du Sud, qui a contribué à stabiliser la région;

6.  félicite le gouvernement sud-coréen pour sa réponse limitée et mesurée face aux résultats de l'enquête internationale, en dépit des 46 victimes parmi ses marins;

7.  félicite le gouvernement sud-coréen pour sa décision de poursuivre l'envoi de l'aide humanitaire à la République populaire démocratique de Corée;

8.  demande à la communauté internationale de maintenir la pression sur la République populaire démocratique de Corée afin de mettre un terme aux atteintes aux droits de l'homme à l'encontre de la population nord-coréenne;

9.  se félicite de la décision du Conseil de sécurité des Nations unies d'étendre le mandat du groupe d'experts et demande au gouvernement de la République populaire démocratique de Corée de mettre un terme à son programme d'armement nucléaire;

10. charge son Président de transmettre la présente résolution au Conseil, à la Commission, au gouvernement de la République populaire démocratique de Corée, au gouvernement de la République de Corée et au gouvernement de la République populaire de Chine.

 

Avis juridique - Politique de confidentialité