Procédure : 2010/2775(RSP)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : B7-0486/2010

Textes déposés :

B7-0486/2010

Débats :

PV 08/09/2010 - 13
CRE 08/09/2010 - 13

Votes :

PV 09/09/2010 - 5.4

Textes adoptés :

P7_TA(2010)0314

PROPOSITION DE RÉSOLUTION
PDF 118kWORD 63k
Voir aussi la proposition de résolution commune RC-B7-0484/2010
1.9.2010
PE446.566v01-00
 
B7-0486/2010

déposée à la suite de la question avec demande de réponse orale B7‑0452/2010

conformément à l'article 115, paragraphe 5, du règlement


sur la situation du Jourdain et en particulier de la zone correspondant au cours inférieur du fleuve


Rodi Kratsa-Tsagaropoulou, José Ignacio Salafranca Sánchez-Neyra, Elmar Brok, Ioannis Kasoulides, Cristian Dan Preda au nom du groupe PPE

Résolution du Parlement européen sur la situation du Jourdain et en particulier de la zone correspondant au cours inférieur du fleuve  
B7‑0426/2010

Le Parlement européen,

–   vu ses résolutions antérieures sur le Proche‑Orient,

–   vu le traité de paix signé par l'État d'Israël et le Royaume hachémite de Jordanie en 1994,

–   vu la déclaration commune du sommet de Paris pour la Méditerranée, du 13 juillet 2008,

–   vu la recommandation de la commission ad hoc sur l'énergie, l'environnement et l'eau de l'Assemblée parlementaire euro‑méditerranéenne relative à la situation dans la vallée du Jourdain, du 14 mars 2010,

–   vu l'article 115, paragraphe 5, et l'article 110, paragraphe 2, de son règlement,

A. considérant que le Jourdain, et en particulier la zone correspondant à son cours inférieur, est un paysage culturel dont la signification est universelle et qui revêt une immense importance historique, symbolique, religieuse, environnementale, agricole et économique au Proche‑Orient et au‑delà,

B.  considérant que le Jourdain a été dévasté à force de surexploitation et de pollution et à cause de l'absence de gestion régionale, et que 98 % des ressources en eau douce du fleuve ont été détournées par Israël, par la Jordanie et par la Syrie, ce qui a entraîné la perte de 50 % de la biodiversité,

C. considérant que la construction de nouvelles stations de traitement des eaux usées visant à éliminer les polluants dangereux représente une réussite majeure, et que, si des ressources en eau douce ne viennent pas alimenter le cours inférieur du Jourdain pour coïncider avec le fonctionnement de ces stations, de longues portions du fleuve risquent de s'assécher d'ici fin 2011,

D. considérant que la régénération du Jourdain, en particulier de la zone correspondant à son cours inférieur, revêt la plus grande importance pour les communautés locales israéliennes, jordaniennes et palestiniennes, confrontées aux mêmes problèmes d'eau, et qu'elle laisse espérer des avantages considérables sur le plan économique et pour l'instauration d'un climat de confiance; considérant qu'une coopération active entre les gouvernements et les communautés locales intéressées pourrait contribuer de façon significative aux efforts de paix dans la région,

E.  considérant que les financements fournis par l'Union européenne ont concouru aux efforts visant à atténuer les problèmes environnementaux rencontrés dans la région du cours inférieur du Jourdain,

1.  appelle l'attention sur l'état de dévastation du Jourdain et de son cours inférieur en particulier et fait part de sa vive inquiétude à ce sujet;

2.  invite les autorités des pays concernés à coopérer pour régénérer le Jourdain en élaborant et en mettant en œuvre des politiques axées sur des résultats concrets en matière de gestion des besoins en eau de la population et de l'agriculture, d'utilisation rationnelle de l'eau ainsi que de gestion des eaux usées et des effluents agricoles et industriels, et à veiller à ce qu'une quantité adéquate d'eau douce vienne alimenter le cours inférieur du Jourdain;

3.  se félicite de la coopération établie entre les communautés locales israéliennes, jordaniennes et palestiniennes confrontées aux mêmes problèmes d'eau dans la région du cours inférieur du Jourdain, et invite Israël et la Jordanie à honorer pleinement les engagements pris dans leur accord de paix en ce qui concerne la régénération du Jourdain;

4.  se félicite de l'initiative prise par le ministère israélien de l'environnement d'élaborer un plan directeur pour la mise en valeur des paysages dans la région du cours inférieur du Jourdain; invite instamment le gouvernement jordanien et l'Autorité palestinienne à prendre des initiatives similaires dans le but d'adopter des plans directeurs pour la régénération de sections du fleuve traversant leurs territoires respectifs; fait observer que ces plans directeurs pourraient servir de base à un plan d'ensemble régional pour la régénération et la protection de la région du cours inférieur du Jourdain;

5.  se félicite de l'application de méthodes de gestion des eaux de plus en plus à la pointe dans la région du cours inférieur du Jourdain, en particulier en Israël, et encourage le transfert de ces méthodes et technologies à tous les pays de la région; invite la communauté internationale, y compris l'Union européenne, à redoubler d'efforts pour apporter davantage de soutien financier et technique aux projets dans ce domaine;

6.  invite le Conseil, la Commission et les États membres de l'Union à encourager et à soutenir un plan d'ensemble pour remédier à l'état de dévastation du Jourdain et à continuer à apporter un soutien financier et technique pour la régénération du fleuve, en particulier de son cours inférieur, notamment dans le cadre de l'initiative de l'Union pour la Méditerranée;

7.  charge son Président de transmettre la présente résolution au Conseil, à la Commission, à la haute représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, aux gouvernements et aux parlements des États membres, à l'envoyé spécial du Quatuor pour le Moyen‑Orient, à la Knesset et au gouvernement israélien, au parlement et au gouvernement de la Jordanie, au parlement et au gouvernement du Liban, au Président de l'Autorité nationale palestinienne, au Conseil législatif palestinien ainsi qu'au parlement et au gouvernement de la Syrie.

 

Avis juridique - Politique de confidentialité