Procédure : 2014/2964(RSP)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : B8-0359/2014

Textes déposés :

B8-0359/2014

Débats :

Votes :

PV 17/12/2014 - 10.22
CRE 17/12/2014 - 10.22
Explications de votes

Textes adoptés :


PROPOSITION DE RÉSOLUTION
PDF 121kWORD 50k
10.12.2014
PE545.608v01-00
 
B8-0359/2014

déposée à la suite d'une déclaration de la vice-présidente de la Commission/haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité

conformément à l'article 123, paragraphe 2, du règlement


sur la reconnaissance de l'État palestinien (2014/2964(RSP))


Charles Tannock, Geoffrey Van Orden, Anna Elżbieta Fotyga, Mark Demesmaeker, Zdzisław Krasnodębski, Bas Belder au nom du groupe ECR

Résolution du Parlement européen sur la reconnaissance de l'État palestinien (2014/2964(RSP))  
B8‑0359/2014

Le Parlement européen,

–       vu ses résolutions antérieures sur le Proche-Orient,

–       vu les conclusions du Conseil "Affaires étrangères" du 17 novembre 2014 sur le processus de paix au Proche-Orient,

–       vu l'article 123, paragraphe 2, de son règlement,

A.     considérant que l'UE a maintes fois confirmé son soutien à la solution fondée sur les deux États, à savoir l'État d'Israël et un État de Palestine indépendant, démocratique, d'un seul tenant et viable, vivant côte à côte dans la paix et la sécurité, et a appelé à la reprise de pourparlers de paix directs entre Israël et l'Autorité palestinienne;

1.      se dit très profondément préoccupé par l'accroissement des tensions et par la montée de la violence dans la région; condamne tous les récents attentats terroristes; présente ses condoléances aux familles des victimes, y compris les personnes qui sont mortes le 18 novembre 2014 dans un attentat contre une synagogue de Jérusalem;

2.      affirme qu'une solution fondée sur deux États est la seule option viable pour la paix et la stabilité à long terme; relève avec inquiétude qu'une déclaration d'indépendance unilatérale ne débouchera pas sur une solution durable; répète qu'une approche diplomatique, sous l'égide du Quatuor pour le Proche-Orient, impliquant des négociations directes entre les Israéliens et les Palestiniens, est nécessaire pour arriver à une résolution pacifique du conflit et à la reconnaissance de l'État palestinien;

3.      souligne qu'un volet nécessaire d'une solution équilibrée est la reconnaissance par les Palestiniens du droit d'Israël à exister et à préserver ses intérêts légitimes de sûreté et de sécurité; rappelle que l'Union européenne souhaite que l'Autorité palestinienne prenne le contrôle de Gaza, en veillant à faire régner l'ordre public et dans le respect des valeurs et des principes démocratiques et insiste pour que tous les groupes armés qui ne sont pas sous le contrôle de l'autorité palestinienne de Gaza désarment;

4.      dit à nouveau sa sympathie pour les Israéliens et les Palestiniens qui sont frustrés par la situation politiquement tendue qu'ils endurent chaque jour et reconnaît que la grande majorité des citoyens israéliens et palestiniens veulent simplement mener leur vie de tous les jours dans la paix et la sécurité;

5.      charge son Président de transmettre la présente résolution au Conseil, à la Commission, à la vice-présidente de la Commission/Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, aux gouvernements et aux parlements des États membres, au président de l'Assemblée générale des Nations unies, aux gouvernements et aux parlements des membres du Conseil de sécurité des Nations Unies, à l'envoyé du Quatuor pour le Proche-Orient, à la Knesset et au gouvernement israélien, au président de l'Autorité palestinienne et au Conseil législatif palestinien.

Avis juridique - Politique de confidentialité