Procédure : 2016/2537(RSP)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : B8-0179/2016

Textes déposés :

B8-0179/2016

Débats :

Votes :

PV 04/02/2016 - 8.6
Explications de votes

Textes adoptés :


PROPOSITION DE RÉSOLUTION
PDF 159kWORD 58k
1.2.2016
PE576.540v01-00
 
B8-0179/2016

déposée à la suite d'une déclaration de la vice-présidente de la Commission / haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité

conformément à l'article 123, paragraphe 2, du règlement


sur la situation en Libye (2016/2537(RSP))


Jean-Luc Schaffhauser, Mireille D'Ornano, Edouard Ferrand, Mario Borghezio, Harald Vilimsky, Gerolf Annemans au nom du groupe ENF

Résolution du Parlement européen sur la situation en Libye (2016/2537(RSP))  
B8-0179/2016

Le Parlement européen,

–  vu la déclaration de la vice-présidente de la Commission/haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité,

–  vu l'article 123, paragraphe 2, de son règlement,

A.  considérant qu’un accord a été atteint, sous l’égide des Nations unies, sur la formation d’un gouvernement d'union nationale en Libye;

B.  considérant que le Conseil présidentiel libyen a marqué son accord sur la proposition relative à la distribution des portefeuilles ministériels, mais que la Chambre des représentants libyenne a rejeté cette proposition;

C.  considérant que la Libye est un pays déchiré par la guerre avec des gouvernements qui s'opposent; que des parties de territoire sont sous le contrôle de milices tribales et de groupes terroristes islamistes tels que l’État islamique et l’Ansar al-Charia;

D.  considérant que des combattants étrangers issus de groupes terroristes utilisent de plus en plus la Libye comme territoire de repli; que certains de ces groupes tirent des revenus des installations pétrolières;

E.  considérant que plusieurs États membres, y compris le Royaume-Uni et la France, ont, dans une large mesure, contribué à la crise libyenne par leur intervention militaire en 2011 et leur soutien au "Printemps arabe" en général;

F.  considérant que la Libye est un pays de transit important pour l’immigration clandestine en Europe;

G.  considérant qu’un accord bilatéral entre l’Italie et la Libye était en place pour lutter contre l’immigration clandestine en renvoyant les bateaux interceptés;

H.  considérant qu’il est de la plus haute importance de contenir les flux migratoires illégaux;

1.  prend acte de la situation en Libye;

2.  exprime l’espoir que le gouvernement d'union nationale pourra être mis en place sans attendre, afin d'instaurer la paix, la sécurité et la stabilité en Libye;

3.  souligne l’importance de la coopération de la Libye pour stopper les flux migratoires illégaux; demande instamment à la Commission et aux États membres de conclure des accords de réadmission avec la Libye;

4.  charge son Président de transmettre la présente résolution à la vice-présidente de la Commission/haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, aux gouvernements des États membres, ainsi qu’au gouvernement de la Libye.

Avis juridique - Politique de confidentialité