PROPOSITION DE RÉSOLUTION
PDF 240kWORD 47k
3.1.2017
PE596.693v01-00
 
B8-1423/2016

déposée conformément à l’article 133 du règlement


sur les réseaux sociaux et les troubles anxio-dépressifs


Mireille D’Ornano

Proposition de résolution du Parlement européen sur les réseaux sociaux et les troubles anxio-dépressifs  
B8‑1423/2016

Le Parlement européen,

–  vu l’article 168 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne,

–  vu l’article 133 de son règlement,

A.  considérant que 2,14 milliards de personnes utilisent des réseaux sociaux à travers le monde et que, selon le Pew Research Center, 89 % des personnes âgées de 18 à 29 ans utilisent un réseau social contre seulement 49 % des plus de 65 ans (États-Unis, 2014);

B.  considérant que l’usage des réseaux sociaux a été associé à un risque accru de troubles anxio-dépressifs et que, selon une recherche de l’Université de Brown (États-Unis, 2016), 82 % des 264 jeunes adultes interrogés avaient eu au moins une expérience négative liée à Facebook, multipliant par au moins trois le risque de dépression;

C.  considérant que l’inscription sur une myriade de réseaux sociaux favoriserait les troubles anxio-dépressifs puisque, selon une étude de l’Université de Pittsburgh (États-Unis, 2016), les utilisateurs de 7 à 11 réseaux sociaux avaient trois fois plus de chances de développer des troubles anxio-dépressifs;

1.  encourage la Commission, via les agences européennes compétentes, et les États membres à tenir compte de l’incidence des réseaux sociaux dans leurs politiques éducatives et à émettre des recommandations à l’intention des Européens.

Avis juridique - Politique de confidentialité