Procédure : 2018/2553(RSP)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : B8-0093/2018

Textes déposés :

B8-0093/2018

Débats :

Votes :

PV 08/02/2018 - 12.12
Explications de votes

Textes adoptés :

P8_TA(2018)0042

PROPOSITION DE RÉSOLUTION
PDF 260kWORD 49k
Voir aussi la proposition de résolution commune RC-B8-0085/2018
5.2.2018
PE614.402v01-00
 
B8-0093/2018

déposée à la suite d’une déclaration de la vice-présidente de la Commission / haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité

conformément à l’article 123, paragraphe 2, du règlement intérieur


sur la situation de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche‑Orient (UNRWA) (2018/2553(RSP))


Cristian Dan Preda, Tomáš Zdechovský, Lorenzo Cesa au nom du groupe PPE

Résolution du Parlement européen sur la situation de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche‑Orient (UNRWA) (2018/2553(RSP))  
B8-0093/2018

Le Parlement européen,

–  vu ses précédentes résolutions sur l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche‑Orient (UNRWA),

–  vu la résolution 302 (IV) de l’Assemblée générale des Nations unies, du 8 décembre 1949, sur l’aide aux réfugiés de Palestine,

–  vu la déclaration conjointe de l’Union européenne et de l’UNRWA, du 7 juin 2017, sur le soutien de l’Union à l’UNRWA (2017‑2020),

–  vu l’article 123, paragraphe 2, de son règlement intérieur,

A.  considérant que l’UNRWA est une entité des Nations unies, instituée en 1949 par l’Assemblée générale des Nations unies et dont le mandat consiste à fournir assistance et protection aux quelque 5 millions de réfugiés de Palestine; que les services fournis par l’UNRWA englobent l’éducation, les soins de santé, l’assistance d’urgence et la protection sociale, l’infrastructure et l’amélioration des camps, la protection et le microfinancement;

B.  considérant que, le 16 janvier 2018, le porte‑parole du département d’État américain a déclaré que les États‑Unis s’étaient engagés au versement volontaire de 60 millions de dollars à l’UNRWA pour l’année 2018; que le montant restant, soit 65 millions de dollars, est suspendu; que, selon ce porte‑parole, les États‑Unis souhaiteraient voir réformer le fonctionnement de l’UNRWA; que les États‑Unis ont estimé que l’UNRWA doit se mettre en quête de nouvelles sources de financement et améliorer la répartition des charges entre ses donateurs; que les États‑Unis sont le premier pays donateur de l’UNRWA;

C.  considérant que les 60 millions de dollars versés au profit du budget de programme de l’UNRWA sont destinés à contribuer à la maintenance des écoles et aux soins de santé, en garantissant la poursuite de la rémunération des enseignants et des prestataires de soins de santé à travers les opérations de l’UNRWA en Jordanie, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza;

D.  considérant que, le 17 janvier 2018, le commissaire général de l’UNRWA a déclaré que l’UNRWA fait face à un défi colossal: garantir son mandat et maintenir des services clés, tels que l’éducation et les soins de santé destinés aux réfugiés de la Palestine;

E.  considérant que, le 7 juin 2017, la vice‑présidente de la Commission / haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité a reconnu le rôle essentiel que joue l’UNRWA au Proche‑Orient: «[...] avec son travail infatigable, l’UNRWA continue de soutenir les réfugiés de Palestine, de fournir de l’éducation, de promouvoir le développement socio‑économique et la stabilité au Proche‑Orient», a‑t‑elle expliqué. «Le soutien international à l’UNRWA est essentiel. L’Union européenne continuera à investir dans l’un des piliers de sa politique de paix au Proche‑Orient.»;

F.  considérant que, le 31 janvier 2018, la Commission a adopté un nouveau programme d’aide d’un montant de 42,5 millions d’euros en faveur des Palestiniens, comprenant un soutien substantiel à Jérusalem‑Est; que l’UNRWA a également bénéficié de 107 millions d’euros; que l’Union européenne est le deuxième plus important donateur de l’UNRWA;

1.  souligne que l’action de l’UNRWA contribue à pourvoir aux besoins fondamentaux en matière de bien-être, de protection et de développement humain des réfugiés de Palestine dans ses cinq domaines d’intervention;

2.  exprime son inquiétude face à la crise de financement de l’UNRWA; demande instamment aux donateurs d’honorer leurs promesses à l’UNRWA;

3  relève que l’Union s’engage à poursuivre son aide en faveur de l’UNRWA en lui garantissant des ressources financières pour lui permettre d’assurer l’aide aux réfugiés de Palestine; souligne que les fonds de l’Union iront pour l’essentiel au financement d’une éducation de qualité pour 500 000 enfants, à des soins de santé primaires destinés à plus de 3,5 millions de patients ainsi qu’à l’aide destinée à plus de 250 000 réfugiés de Palestine se trouvant dans une situation de vulnérabilité extrême;

4.  salue le fait que l’UNRWA envisage de soutenir des mesures internes visant à maîtriser les coûts et à améliorer encore ses gains d’efficacité tout en poursuivant son action dans d’autres domaines où il est éventuellement possible d’améliorer les performances;

5.  se félicite de l’engagement pris par l’UNRWA de poursuivre ses efforts de réforme visant à améliorer ses structures de gestion et vers un renforcement de la transparence, de l’obligation de rendre des comptes et du contrôle interne; relève que ces efforts revêtent une importance capitale pour garantir une utilisation des fonds de l’Union aux fins prévues et pour faire progresser l’objectif de paix au Proche‑Orient; indique qu’il est nécessaire de renforcer les contrôles, afin de prévenir toute utilisation abusive par le Hamas de structures financées par l’Union;

6.  charge son Président de transmettre la présente résolution au Conseil, à la Commission, à la vice‑présidente de la Commission / haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, au gouvernement et au Congrès des États‑Unis et au commissaire général de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche‑Orient.

Dernière mise à jour: 7 février 2018Avis juridique - Politique de confidentialité