Procédure : 2019/2930(RSP)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : B9-0218/2019

Textes déposés :

B9-0218/2019

Débats :

Votes :

PV 28/11/2019 - 8.7
CRE 28/11/2019 - 8.7
Explications de votes

Textes adoptés :


<Date>{25/11/2019}25.11.2019</Date>
<NoDocSe>B9-0218/2019</NoDocSe>
PDF 126kWORD 43k

<TitreType>PROPOSITION DE RÉSOLUTION</TitreType>

<TitreSuite>déposée à la suite de déclarations du Conseil et de la Commission</TitreSuite>

<TitreRecueil>conformément à l’article 132, paragraphe 2, du règlement intérieur</TitreRecueil>


<Titre>sur l’urgence climatique et environnementale</Titre>

<DocRef>(2019/2930(RSP))</DocRef>


<RepeatBlock-By><Depute>Silvia Sardone, Sylvia Limmer, Elena Lizzi, Marco Dreosto, Danilo Oscar Lancini, Gianantonio Da Re, Simona Baldassarre</Depute>

<Commission>{ID}au nom du groupe ID</Commission>

</RepeatBlock-By>


B9-0218/2019

Résolution du Parlement européen sur l’urgence climatique et environnementale

(2019/2930(RSP))

Le Parlement européen,

 vu les déclarations du Conseil et de la Commission du 25 novembre 2019 sur l’urgence climatique et environnementale,

 vu l’article 132, paragraphe 2, de son règlement intérieur,

A. considérant que le débat sur les véritables effets du changement climatique est toujours en cours; considérant que la part de responsabilité de l’action humaine dans le changement climatique, si ce dernier est significatif, doit encore être mesurée avec précision;

1. remarque qu’évoquer des «urgences» de manière idéologique risque d’alimenter et d’institutionnaliser un conflit intergénérationnel regrettable, au lieu d’encourager un débat pondéré;

2. rejette vigoureusement les tentatives de mettre en place un état d’exception permanent ne laissant pas la place à d’autres solutions et, par conséquent, forçant le consensus dans la communauté scientifique et le débat public;

3. se déclare vivement préoccupé de l’approche dogmatique de la «transition écologique» que la présidente élue de la Commission Ursula von der Leyen, de nombreux commissaires désignés et plusieurs groupes politiques ont manifestée au cours des auditions et qui précipite le programme politique de l’Union vers des objectifs irréalistes;

4. est déterminé à replacer le sujet de l’environnement dans un contexte de discussion rationnelle et de conciliation des politiques environnementales et sociales, en se concentrant sur les aspects les plus polluants de notre modèle de production et de consommation;

5. charge son Président de transmettre la présente résolution à la Commission et au Conseil, ainsi qu’aux gouvernements et aux parlements des États membres.

 

Dernière mise à jour: 27 novembre 2019Avis juridique - Politique de confidentialité