<Date>{20/02/2020}20.2.2020</Date>
<NoDocSe>B9-0120/2020</NoDocSe>
PDF 125kWORD 42k

<TitreType>PROPOSITION DE RÉSOLUTION</TitreType>

<TitreRecueil>déposée conformément à l’article 143 du règlement intérieur</TitreRecueil>


<Titre>sur la condamnation de la suspension des vols de la compagnie aérienne TAP par le régime vénézuélien</Titre>


<Depute>Nuno Melo, Esteban González Pons, Leopoldo López Gil</Depute>


B9-0120/2020

Proposition de résolution du Parlement européen sur la condamnation de la suspension des vols de la compagnie aérienne TAP par le régime vénézuélien

Le Parlement européen,

 vu l’article 143 de son règlement intérieur,

A. considérant que le ministère vénézuélien des transports a annoncé qu’il suspendrait les opérations de la compagnie aérienne Transportadora Aérea Portuguesa (TAP) dans le pays pour les 90 jours à venir;

B. considérant que le gouvernement vénézuélien a accusé la compagnie aérienne d’avoir permis le transport d’explosifs et d’avoir dissimulé l’identité de Juan Guaidó, chef de file de l’opposition vénézuélienne, à l’occasion d’un vol à destination de Caracas, ce qui est faux;

C. considérant que le préjudice direct pour cette entreprise portugaise est estimé à près de 10 millions d’euros;

D. considérant qu’il s’agit d’une mesure lourde de conséquences pour les différentes communautés présentes dans ce pays et qui souhaitent se rendre en Europe, étant donné que cette compagnie portugaise est l’une des rares à proposer des vols réguliers à destination de Caracas;

E. considérant que le régime dictatorial du Venezuela utilise cette compagnie aérienne portugaise comme un instrument politique, ce qui est incompréhensible dans le cadre du respect des principes d’une règle de droit;

1. invite la Commission européenne à adopter une position claire en condamnant la suspension des vols de la TAP, qui constitue une violation des principes du droit et du commerce international.

 

Dernière mise à jour: 16 mars 2020Avis juridique - Politique de confidentialité