• FR - français
Motion for a resolution - B9-0437/2021Motion for a resolution
B9-0437/2021
    This document is not available in your language. Please choose another language version from the language menu.

    PROPOSITION DE RÉSOLUTION sur le cas du défenseur des droits de l’homme Ahmed Mansour aux Emirats Arabes Unis

    14.9.2021 - (2021/2873(RSP))

    déposée avec demande d’inscription à l’ordre du jour d’un débat sur des cas de violation des droits de l’homme, de la démocratie et de l’état de droit
    conformément à l’article 144 du règlement intérieur

    Thierry Mariani, Jérôme Rivière, Susanna Ceccardi
    au nom du groupe ID

    NB : Cette proposition de résolution n'est disponible que dans sa langue originale
    Procedure : 2021/2873(RSP)
    Document stages in plenary
    Document selected :  
    B9-0437/2021
    Texts tabled :
    B9-0437/2021
    Texts adopted :

    B9‑0437/2021

    Résolution du Parlement européen sur le cas du défenseur des droits de l’homme Ahmed Mansour aux Emirats Arabes Unis

    (2021/2873(RSP))

    Le Parlement européen,

    # vu l’accord de coopération Union européenne - Conseil de Coopération du Golfe du 25 février 1989,

     

    - vu le Partenariat stratégique de l’Union européenne avec la Méditerranée et le Moyen-Orient approuvé par le Conseil en juin 2004,

     

    - vu la résolution 1373 du Conseil de sécurité des Nations-Unies sur la lutte contre le terrorisme,

     

    - vu l’article 144 de son règlement intérieur,

     

    A. considérant que les Emirats Arabes Unis sont engagés dans la lutte contre l’islamisme au Moyen Orient notamment depuis le 11 septembre 2001; qu’ils entretiennent des relations fondées sur la confiance mutuelle avec les pays membres de l’Union européenne ; que les Emirats Arabes Unis participent depuis plusieurs années à des opérations de maintien de la paix au Proche-Orient et en Asie, comme en témoigne leur participation à la FINUL 2 au Liban et leur engagement, de 2010 à 2021, aux côtés de la Coalition internationale en Afghanistan;

     

    B. considérant que les Emirats Arabes Unis ont déclaré l’année 2019 comme année « de la tolérance » et que depuis 2015 les délits et les crimes inspirés par l’intolérance religieuse sont sévèrement punis;

     

    C. considérant que les Emirats Arabes Unis ont conclu avec plusieurs Etats membres de l’Union européennedes accords de coopération essentiels en matière de sécurité et de défense; considérant que la base aérienne et militaire d’Al Dhafra, aux Emirats Arabes Unis, réunissant des forces armées américaines, françaises et émiratis, participe tant à la sécurité du Moyen-Orient qu’à celle des pays membres de l’Union européenne;

     

    D. considérant que M. Ahmed Mansoor a été arrêté, le 20 mars 2017, et a été déclaré coupable, le 29 mai 2018, d’« atteinte au statut et au prestige des Emirats Arabes Unis et de leurs symboles, y compris de leurs dirigeants », « publication de fausses informations dans le but de nuire à la représentation des Emirats Arabes Unis à l’étranger » et « présentation des Emirats Arabes Unis comme une terre sans loi », selon les attendus de la justice des Emirats Arabes Unis;

     

    E. considérant que, pour les faits incriminés M. Ahmed Mansoor a été condamné à 10 années d’emprisonnement;

     

    1. Souligne que les Emirats Arabes Unis sont un allié fiable contre le djihadisme et se distinguent particulièrement d’autres pays membres du Conseil de coopération du Golfe;

     

    2.  Souligne que les Emirats Arabes Unis font preuve, relativement à la situation qui prévaut dans les pays du Golfe persique, d’une certaine tolérance à l’égard des minorités religieuses et dela liberté religieuse ; salue l’ouverture de huit églises dans le pays, à l’exemple de Sainte-Marie de Dubaï, note l’accueil qui a été tout spécialement réservé par les dirigeants émiratis au pape François lors de sa visite dans le pays du 3 au 5 février 2019;

     

    3.  Rappelle que les Emirats Arabes Unis s’engagent aux côtés de plusieurs Etats membres de l’Union européenne aux fins de lutter, de façon concrète et durable, contre l’islamisme radical;

     

    4. Demande que M. Ahmed Mansour bénéficie de tous les droits réservés aux personnes emprisonnées, à savoir la présence autant que possible de son avocat, les visites régulières de membres de sa famille, le principe de son non-isolement et le respect de son intégrité physique et psychologique;

     

    5.  Réaffirme par principe son attachement à la liberté d’expression, et son hostilité à toute pénalisation de la pensée et des opinions politiques; s’étonne de la lourdeur de cette peine qui semble peu en rapport avec l’équilibre habituel des Emirats Arabes Unis sur ces questions;

     

    6.  Charge son président de transmettre la présente résolution à la Commission, au Conseil, au haut-représentant pour la politique étrangère et la sécurité, aux gouvernements des Etats membres, au gouvernement des Emirats Arabes Unis.

    #

     

    Last updated: 14 September 2021
    Legal notice - Privacy policy